des astuces et conseils pour vous aider à mieux consommer au quotidien !

Labels : repérer les logos des viandes françaises dans l'alimentation

Nous vous proposons de découvrir les logos officiels qui permettent aux consommateurs de facilement repérer les pièces de viandes et plats cuisinés issus d'une production française. Nous en profiterons pour faire un point sur ce qui est imposé par nos lois sur l'affichage de la provenance des viandes, et bien entendu vous donnerons notre avis de consommateurs avertis sur tout ça.

 

Viande française : savoir repérer les logos officiels

Les filières de viandes françaises, soutenues par le gouvernement français ont mis en place une série de logos pour indiquer sur les produits alimentaires ceux qui intègrent des viandes d'origine française. Des logos qui se retrouvent donc en grande surface aussi bien sur les pièces de viande brute, que sur les paquets de charcuterie ou encore sur les plats préparés à base de viande.

Un affichage simplifié qui vise donc à améliorer la visibilité des filières françaises dans les rayons des supermarchés, une bonne idée alors que l'on importe toujours plus de viandes de l'est de l'Europe voir même de bien plus loin encore.

Autant il est assez facile de s'y retrouver pour les pièces de viandes brutes puisque les vendeurs ont déjà l'obligation d'indiquer leur provenance, autant pour tout ce qui est préemballé c'est parfois plus compliqué de trouver l'information sur le paquet. Enfin, tout dépend de la provenance car comme toujours on va trouver en gras les quelques produits issus de filières françaises, et au dos en tout petit ceux d'origine inconnue ou moins vendeuses.

Ces logos n'empêchent pas les mauvaises pratiques marketing, puisque leur unique objectif est de permettre aux marques et aux distributeurs de communiquer sur la provenance des viandes, mais seulement si elles sont issues de filières françaises.

Malheureusement beaucoup de consommateurs n'ont pas le réflexe de retourner le paquet pour aller chercher les informations manquantes, qui sont justement les plus intéressantes. Car tout le monde le sait : « quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup ». Ou dans ce cas du bœuf brésilien, de l'agneau de Nouvelle Zélande, du poulet polonais, etc...

Les logos des viandes françaises permettront donc de facilement repérer les produits qui sont fabriqués avec de la viande élevée et préparée en France. Ils sont au nombre de 12 et couvrent les différentes espèces animales : bœuf, porc, ovins et volailles, mais aussi le lapin ou la viande chevaline. Il y a aussi deux autres logos spécifiques, un pour les œufs et un autre pour le foie gras.

Ce logo indique aux consommateurs l'origine de la viande : c'est à dire que les animaux sont bien nés, élevés, abattus, découpés et transformés en France. Ce qui évite les mentions ambivalentes d'animaux élevés à l'étranger puis découpés et/ou transformés en France, et que la communication ne retienne que ces dernières étapes dans son affichage.

Tous les produits à base de viande sont concernés par l'affichage de ces logos : les animaux entiers (volailles, lapins, etc...) et vendus à la découpe, les viandes hachées ainsi que les produits élaborés (boulettes, effiloché, brochettes, etc...) et les plats préparés.

Source : ministère de l'agriculture

viandes-oeufs-france
les logos officiels des différentes filières des Viandes et Oeufs de France

 

Que prévoit la loi sur l'affichage de l'origine des viandes ?

La loi impose que l'origine de la viande bovine soit clairement indiquée dans les cantines, restaurants et sur les étals de boucherie. Une disposition prise suite à l'épisode de la maladie de la vache folle (ESB) dans les années 90 (enfin prise 10 ans après quand même), depuis 2022 ils doivent également indiquer l'origine des moutons, porcs et volailles servis à leurs clients.

Les distributeurs doivent eux indiquer pour toutes les viandes brutes plusieurs informations, à commencer par les trois étapes de sa fabrication : le pays d'élevage, le pays d'abattage et le pays dans lequel l'animal a été découpé. Quand les trois étapes ont été faites dans le même pays, ils peuvent utiliser un affichage simplifié de type : « origine : France ».

On doit également retrouver sur les étiquettes le numéro de lot bien entendu, assurant la traçabilité jusqu'à l'éleveur initial des animaux. Enfin, pour tous les produits alimentaires on doit trouver l'estampille sanitaire que nous avions déjà décortiquée dans notre article pour apprendre à lire l'étiquette d'un produit alimentaire.

Mais ça se complique quand on arrive sur les produits transformés par des multinationales (quelle surprise), car l'affichage était obligatoire depuis 2017. Mais avec quelques largesses qui permettaient déjà aux fabricants de n'indiquer qu'en tout petit au dos une origine UE ou hors UE, plutôt que de vraiment donner le pays d'origine.

Hors le dispositif n'était qu'expérimental et a été supprimé en France depuis la fin de l'année 2021, il n'est donc plus obligatoire d'indiquer la provenance des viandes utilisées dans les produits préparés. Vous avez un article de Sud Ouest très intéressant à ce sujet, que vous pouvez lire pour plus d'informations.

Depuis l'an dernier donc vous ne savez pas si votre jambon ou vos rillettes sont préparés à base de porc français ou espagnol. Enfin dans les faits vous le savez quand il est français car ils l'indiquent clairement, c'est à ça que servent ces logos. Mais si il ne l'est pas par contre vous ne le saurez jamais, puisqu'ils n'ont aucune obligation de vous en informer.

Vous ne saurez pas non plus si votre camembert préféré est fabriqué avec du lait français ou polonais, etc... On en revient donc à notre analyse qui vous expliquait qu'au final, si vous voulez vous informer sur ce que vous mangez ce ne sont pas les logos et autres arguments marketing en façade qu'il faut regarder mais justement ce qui n'est pas indiqué.

mouton-de-france
un troupeau de moutons qui pâture (crédit image : pixabay - manfredrichter)

 

Quelques conseils, notre avis et conclusion :

Ce qu'il faut prendre en compte ce sont justement toutes les informations manquantes, car quand vous n'avez pas d'informations dans la grande majorité des cas c'est qu'on essaye de vous les cacher. Hors si on vous cache certaines informations ce n'est pas pour rien, c'est qu'elles ne sont pas très reluisantes.

Pire encore, les services marketing multiplient les logos et mentions trompeuses sur leurs paquets. À base de cartes et drapeaux bleu-blanc-rouge comme révélé et expliqué déjà à de nombreuses reprises, dans nos articles sur l'alimentation qui décryptent tous ces aspects pour vous aider à mieux consommer.

Pour reprendre nos exemples, vous pouvez donc mettre un jolie carte tricolore qui indique où se trouve votre usine de production sur votre pot de rillettes fabriquées avec du porc allemand ou des poulets brésiliens. Ou alors indiquer que votre camembert est fabriqué en Normandie de manière traditionnelle, sans dire que c'est avec du lait de vache importé de Pologne car il est moins cher.

Viennent désormais aussi s'y ajouter des arguments de greenwashing pour faire croire que l'industrie agroalimentaire prend soin de la planète, les allégations de santé pour faire croire qu'ils prennent soin de votre santé, etc... En vérité ce n'est que du marketing et l'environnement comme la santé ils s'en fichent royalement, tout ce qui compte à leurs yeux ce sont la rentabilité et les profits.

Le ministère de l'agriculture n'est pas en reste puisque dans sa présentation de ces logos officiels, il nous fait tout un cinéma sur une production respectueuse de l'environnement et du bien-être animal, etc... Une mise en perspective gouvernementale un peu trop approximative, qui reprend mot pour mot les éléments de langage des lobbys (comme d'habitude quoi).

Le logo Viandes et Œufs de France assure au consommateur que la viande et les œufs sont issus d’animaux nés, élevés, abattus, découpés et transformés en France. Il garantit également un mode de production respectueux de l’environnement, du bien-être animal et d’animaux nourris grâce à une alimentation saine et durable. Garant d’une traçabilité totale, comme pour toute la production française, le logo Viandes et Œufs de France répond à des normes sanitaires rigoureuses.

ministère de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire

Nous avons cherché à en savoir plus sur ces aspects environnementaux et de bien-être animal : est-ce que des poules pondeuses élevées en cage peuvent bénéficier du logo Oeufs de France, est-ce que des animaux nourris avec des tourteaux de soja importés d'Amérique du Sud peuvent être estampillés Viandes de France, etc...

Après quelques heures de recherches infructueuses un peu partout, des sites gouvernementaux aux associations en passant par les représentants des filières et même les organismes de certification, la seule chose obtenue aura été un bon gros mal de crâne (pour de vrai, j'ai été obligé de prendre du paracétamol et d'aller me coucher). Nous n'en savons pas plus et comme souvent on a un joli discours de façade, mais derrière une totale opacité qui ne permet pas de s'informer.

Vous avez donc deux options : soit vous croyez sur parole le joli discours pondu par le lobby de la filière de l'élevage français repris la bouche en cœur par le ministère de l'agriculture, soit comme nous vous estimez que quand c'est flou, il y a un loup. Donc que ces logos apportent une vraie garantie sur la provenance des viandes, mais pas vraiment pour ce qui est de leur qualité sociétale et environnementale.

Alors c'est toujours pareil avec les labels, autant privilégier les produits qui en affichent puisque ça apporte une vraie garantie dans ce cas au moins sur la provenance de la viande que vous consommerez. Mais ne croyez pas non plus tout ce que l'on essaye de vous faire gober, ça ne garanti rien d'autre que la provenance et il y a comme toujours des solutions pour tromper les consommateurs.

Prenons un exemple : vous achetez des merguez avec un mélange de viandes de bœuf et de mouton. Le paquet arbore fièrement le logo bleu-blanc-rouge « bœuf français » mais vous ne trouvez par contre aucune information sur la provenance du mouton, ça veut dire qu'il n'est pas français mais vous ne saurez pas d'où il vient pour autant (probablement de l'autre bout du monde).

Idem pour tous les plats préparés ou charcuteries avec des mélanges de viandes, si vous avez une sorte de viande qui est française et représente 30% de la quantité avec 70% de la seconde viande qui est importée d'Asie. Vous pouvez mettre le logo de la viande française et ne pas indiquer la provenance de la seconde pour faire votre tour de passe-passe marketing sans problèmes.

Alors vous qui venez de lire cet article et êtes sans doutes déjà avertis sur ces pratiques, vous déjouerez facilement ce type de pièges. Mais la majorité des consommateurs pensera manger de la viande 100% française alors qu'il n'en sera peut-être rien.

Découvrez quelques articles similaires :

Retrouvez tous les articles d'aide à la consommation

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article