Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant, par des consommateurs pour les consommateurs !

Actualités : les premiers essais de taxis volants en France dès cet été

Nous vous avons présenté ces dernières années au moins 3 projets de taxis volants au fil des salons high-tech entre CES Las Vegas et Viva Tech, dont d'ailleurs 2 projets français : Airbus Pop.Up et HoverTaxi que nous évoquerons en seconde partie d'article car ce ne sont pas eux qui font l'actualité.

Si nous y revenons en ce début d'année 2021 c'est pour évoquer les premiers essais de taxis volants en France, prévus à l'été 2021 et nous en profitons ensuite pour faire le point sur les autres projets qui vont devenir réalité dans un futur proche puisque l'on parle d'échéances de commercialisation à l'horizon 2025 et 2030.

mobilite-aerienne-urbaine-paris
visuel du projet Mobilité Aérienne Urbaine - crédit images : Choose Paris Region, AGP, RATP

 

Taxis volants : de la science-fiction à la réalité de demain

La région Île de France en partenariat avec la RATP (transports parisiens) et le groupe ADP (Aéroports de Paris) a annoncé lors d'une conférence de presse en septembre 2020 (voir ici) le lancement de la construction d'infrastructures d'essais de taxis volants.

Le projet Mobilité Aérienne Urbaine prendra place dans l'enceinte de l'Aérodrome de Pontoise et les aménagements sont en cours, les premiers essais eux devraient débuter dès le mois de juin 2021 avec pour commencer le projet VoloCity de Volocopter.

Volocopter est une start-up allemande et nous ne vous avions pas présenté le projet VoloCity dans notre sélection de taxis volants à surveiller, pas de bol c'est semble t'il aujourd'hui le plus avancé (ils sont forts ces allemands) et sera donc le premier à inaugurer des essais avancés sur le territoire français.

Mais VoloCity est aussi moins révolutionnaire que les projets d'Airbus ou Bell que nous évoquerons ensuite, en effet le taxi volant n'a qu'une capacité de 2 places dont une pour le pilote, il ne peut donc transporter qu'un seul passager et est de fait plus l'équivalent de nos actuelles motos taxis.

Ce qui limite forcément son utilisation, il a par contre pour lui une belle vitesse maximale annoncée de 100 Km/H avec une autonomie d'environ 35 kilomètres. Il est propulsé par 18 hélices alimentées par 9 jeux de batteries Lithium-Ion, comme dans nos smartphones mais en plus grandes ^^.

Si les essais et tests sont concluants et que les autorités françaises donnent leur autorisation nous pourrions donc voir débarquer à Paris et sa région, mais aussi dans les grandes villes de France des taxis volants à l'horizon 2025, pour de vrai.

D'autres fabricants et notamment nos projets français devraient suivre et même si l'on na pas encore d'informations précises ils devraient arriver un peu plus tard et ce mode de déplacements commencera donc à se démocratiser dans les années 2030.

Car dans le domaine du taxi volant deux visions s'affrontent : celle de demain d'un côté avec des aéronefs pilotés par l'homme qui arrivent dans les années à venir, et de l'autre celle d'après demain portée par les grosses compagnies qui elles visent des véhicules autonomes sans pilotes.

visuels officiels du projet VoloCity - crédit images : Volocopter
visuels officiels du projet VoloCity - crédit images : Volocopter
visuels officiels du projet VoloCity - crédit images : Volocopter
visuels officiels du projet VoloCity - crédit images : Volocopter
visuels officiels du projet VoloCity - crédit images : Volocopter
visuels officiels du projet VoloCity - crédit images : Volocopter
visuels officiels du projet VoloCity - crédit images : Volocopter

visuels officiels du projet VoloCity - crédit images : Volocopter

Taxis volants : où en sont les autres projets ?

  • CityAirbus

La célèbre entreprise aéronautique européenne, mais d'origine française, portait le projet Airbus Pop.Up en partenariat avec Italdesign depuis plusieurs années, nous vous l'avions fait découvrir lors du salon Viva Technology 2018.

Qu'en est il en 2021 ? Et bien le projet repris par Audi sous le nom de code Pop.Up Next a été abandonné fin 2019, mais la bonne nouvelle est qu'il y a un autre projet en cours de développement chez le géant européen et ce dernier se nomme CityAirbus.

CityAirbus a d'ailleurs des similitudes avec le projet Pop.Up mais est plus traditionnel avec un format plus proche de l'hélicoptère, auquel on enlève le rotor à pâles centrales qui sont remplacées par plusieurs hélices déportées et alimentées par de l'électricité, à la façon d'un drone civil.

On retrouve néanmoins un vrai véhicule autonome sans pilote dans l'habitacle, avec de nombreux capteurs basés sur l'intelligence artificielle et un décollage vertical. Sa capacité est de 4 voyageurs avec une autonomie de 15 minutes (ce qui reste faible mais pas si mal pour ce type d'engin) et une vitesse maximale de 120 Km/H.

Mais on perd tout le côté fun du projet Pop.Up Next qui lui était basé sur des petites voitures électriques citadines qui circulaient dans les villes, avec des drones qui pouvaient venir se fixer sur leur toit pour les transformer en voitures volantes, survolant ainsi les bouchons et les fleuves facilement. Visionnaire mais sans doute trop ambitieux pour l'instant.

Les premiers essais de CityAirbus ont commencés fin 2019 et il a effectué son premier vol entièrement automatisé à l'été 2020, mais ce n'est pas le plus avancé des projets et ses essais d'homologations ne sont pas encore prévus, ou du moins pas annoncés à ce stade du projet qui suit son cours et est néanmoins en bonne voie.

visuels officiels du projet CityAirbus - crédit images : Airbus
visuels officiels du projet CityAirbus - crédit images : Airbus
visuels officiels du projet CityAirbus - crédit images : Airbus
visuels officiels du projet CityAirbus - crédit images : Airbus
visuels officiels du projet CityAirbus - crédit images : Airbus
visuels officiels du projet CityAirbus - crédit images : Airbus

visuels officiels du projet CityAirbus - crédit images : Airbus

  • Nexus Bell

Le projet Nexus Bell lui est américain et a été dévoilé lors du CES Las Vegas 2019, un peu plus récent il est assez similaire à celui de Airbus et a été modifié depuis sa première apparition, intégrant 4 hélices alors qu'il en avait 6 au début le projet a d'ailleurs depuis été renommé Nexus 4EX.

La motorisation hybride elle n'est pas abandonnée mais sortira dans un second temps au profit dans un premier temps d'une version 100% électrique qui répond aux besoins urbains, avec une autonomie de 97 kilomètres et une vitesse maximale de 240 Km/H c'est un peu la formule 1 des taxis volants.

Car il a l'avantage sur les autres du fait que ses 4 hélices peuvent basculer quand celles de ses concurrents sont fixes, il peut donc comme les autres décoller à la verticale puis une fois dans les airs orienter ses hélices à l'horizontale pour gagner en vitesse.

C'est aussi un projet qui ouvre la possibilité à plus d'utilisations avec le moteur hybride qui permettra notamment de réaliser des vols plus longs grâce à une meilleure autonomie. Il bénéficiera d'un pilotage assisté mais nécessitera encore semble t'il la présence d'un pilote à bord, nous n'avons pas trouvé d'informations récentes sur l'avancée de ce projet.

visuels officiels du projet Nexus Bell - crédit images : Bell Flight
visuels officiels du projet Nexus Bell - crédit images : Bell Flight
visuels officiels du projet Nexus Bell - crédit images : Bell Flight
visuels officiels du projet Nexus Bell - crédit images : Bell Flight

visuels officiels du projet Nexus Bell - crédit images : Bell Flight

  • HoverTaxi

Enfin le projet HoverTaxi que nous vous avions présenté quelques mois plus tard lors du salon Viva Technology 2019 est un projet développé par une start-up française, basée dans le sud de la France à l'aéroport du Castellet dans le Var, mais lui aussi a changé depuis sa première présentation.

C'était à la base un projet très proche de celui de Volocopter avec un biplace électrique propulsé par 8 rotors, lui aussi donc plus proche de la moto taxi que du taxi volant limité à un unique passager. Mais leur vision était plus large avec un produit clé en main comprenant l'infrastructure d'accueil des passagers et même la solution d'exploitation avec réservations sur smartphone.

Mais donc ce projet initial a été abandonné pour un autre plus ambitieux et pour le coup un vrai taxi volant doté de 5 places soit 4 passagers, comme dans un vrai taxi. Il n'y a pas encore beaucoup d'informations disponibles ni de visuels malheureusement, pourtant selon nos confrères de Var Matin ils visent une commercialisation dès 2023 (voir ici).

Ce qui semble un peu optimiste quand on voit qu'en région parisienne les essais débutent à peine et que l'on évoque plutôt une commercialisation à l'horizon 2025, après c'est une histoire d'homologations et donc nous ne pouvons pas vraiment savoir ce que ça va donner vu d'ici.

Mais pour revenir au nouveau projet HoverTaxi il sera lui aussi 100% électrique et propulsé par la bagatelle de 12 moteurs à hydrogène et donc avec 5 places, dont une pour le pilote. Mieux que ses concurrents mais aussi avec un aspect écoresponsable qui nous plait beaucoup, outre sa motorisation électrique il sera doté d'un châssis et d'un fuselage biosourcés.

Il ne reste donc plus grand chose du projet original si ce n'est que ce nouveau projet reprend aussi la vision plus globale de la start-up française, incluant les infrastructures d'accueil des passagers qui seront de type multimodale. Ce qui veut dire qu'elles seront positionnées à des endroits stratégiques et reliées à d'autres modes de transports : bus, trains, vélos et voitures électriques, etc...

visuels officiels du projet HoverTaxi (version initiale) - crédit images : HoverTaxi
visuels officiels du projet HoverTaxi (version initiale) - crédit images : HoverTaxi
visuels officiels du projet HoverTaxi (version initiale) - crédit images : HoverTaxi
visuels officiels du projet HoverTaxi (version initiale) - crédit images : HoverTaxi

visuels officiels du projet HoverTaxi (version initiale) - crédit images : HoverTaxi

Conclusion :

Voilà pour les nouvelles et pour les taxis volants qui arrivent et que l'on devrait commencer à voir voler dans nos grandes villes dans 4 à 5 ans seulement, faisant passer notre civilisation dans une nouvelle ère et rattrapant la science-fiction.

Il faudra attendre encore 5 ou peut-être même 10 ans de plus pour voir débarquer des navettes volantes autonomes sans pilotes, mais portés par de très grands groupes comme Airbus il ne fait aucun doutes que nous volerons dans des drones et dans un futur qui se rapproche également.

Les français sont assez bien positionnés pour le moment sur ce futur marché avec au moins deux projets en bonne voie, et peut-être d'autres dont nous n'avons pas encore connaissance. Mais il y a également des projets dans le monde entier avec notamment des essais en cours aux USA, en Chine et en Russie.

Mais l'Europe est dans la course et, comme c'est malheureusement de plus en plus rare dans les domaines qui feront le monde de demain, nous tenions à saluer cette initiative même si c'est un projet allemand qui ouvre le bal sur notre sol et dans nos airs.

Rendez-vous cet été pour les premiers essais de taxis volants sur l'Aérodrome de Pontoise en région parisienne, et peut-être dans le sud avec le projet HoverTaxi mais nous n'avons pas trouvé beaucoup d'informations récentes à leur sujet.

Nos articles similaires :

Retrouvez toutes les actualités ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article