Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant, par des consommateurs pour les consommateurs !

Tous nos remerciements à Amazon, Google et autres WordPress

Si ce titre vous étonne, car nous sommes pourtant des sympathisants du Made in France ainsi que des économies circulaires et collaboratives, il traduit pourtant une triste réalité et chaque nouvelle expérience nous fait prendre conscience de l'infériorité de nos entreprises dans bien des domaines du numérique, il est temps de réagir et de jeter un pavé dans la marre !

En effet en bons citoyens français quand nous décidons de nous lancer dans l'édition d'un média numérique nous voulons absolument privilégier des entreprises françaises, et pas des moindres mais sans exception ou presque nous terminons toujours par travailler avec les géants américains.

Pourquoi ? C'est la question qui nous anime mais le constat après une dizaine d'années à tester le web et ses possibilités, c'est que ça se termine toujours de la même façon : on dit merci et au revoir à l'entreprise française pour rejoindre une société américaine.

Ce qui nous attriste, ne croyez pas que c'est un plaisir pour nous d'écrire ces lignes, mais est la stricte vérité. Et bien entendu nous ne citons pas des entreprises comme Amazon ou Google, deux des grands méchants GAFA, par hasard.

C'est fondé sur notre propre expérience et peut-être est il bon de la rappeler pour ceux qui ne connaissent pas ce site et qui je suis, fondateur de Tests et Bons Plans en 2011 j'ai auparavant testé la vente en ligne quelques années avec un site internet et sur plusieurs market-places.

J'ai également à mon actif outre mon passé de chef de cuisine un premier blog sur lequel je relayais mon parcours de joueur de poker, des réseaux sociaux comme tout le monde et depuis une vingtaine d'années je suis passionné par la fenêtre sur le monde qu'offre l'informatique et internet.

Je me souviens il y a 10 ans de ça quand j'ouvrais ce petit blog qui est devenu petit à petit un média digne de ce nom (enfin je l'espère) je me refusais à Amazon et ne commandais que sur Cdiscount. Toujours soutenir l'option française, c'est normal !

Et puis un jour j'ai commandé sur Amazon, il y a de ça environ 5 ans, j'ai bénéficié de la livraison offerte et de pleins d'autres avantages que ne proposait pas Cdiscount. Cet été je sais dors et déjà que je repartirais pour une année de plus comme membre du programme de fidélité Prime, et je commande depuis plus sur Amazon que sur tout autre site de vente en ligne français.

Quand nous avons commencé à faire de petites vidéos pour accompagner nos tests de produits nous avons logiquement choisi d'ouvrir une chaîne sur Dailymotion, le fleuron français du partage de vidéos et quand on nous demandais pourquoi Dailymotion nous mettions en avant le fait de soutenir une entreprise française, pourtant 3 ans après nous ouvrions une chaîne YouTube.

Notre site est hébergé par Overblog (entreprise toulousaine du groupe Webedia) et à chaque fois que l'on évoque la solution française à nos éventuels futurs partenaires la réponse est toujours la même, sans aucune exception : nous ne connaissons pas ce CMS (Content Management System), vous n'êtes pas sur WordPress ?

choisir-entreprise-francaise
crédit image : pixabay - geralt

Malheureusement non nous sommes bien sur Overblog encore aujourd'hui car bloqués, nous avons tenté de migrer sur WordPress l'été dernier mais ça c'est révélé trop complexe avec plus de 1250 articles à transférer et adapter. Nous avons renoncé pour le moment, la mort dans l'âme.

Car les américains de WordPress vous transportent en Corvette alors que les français de Overblog vous accompagnent en Twingo, je caricature volontairement mais dans tous les cas évoqués il n'y a malheureusement pas photo entre l'entreprise américaine et la société française équivalente.

Le constat est donc sans appel et sévère mais je pense qu'il faut arrêter de se voiler la face et de se croire les meilleurs, drapés dans notre arrogance mondialement reconnue. Toutes nos entreprises ne sont pas similaires et nous faisons aussi de l'excellent travail dans d'autres secteurs, mais pas dans le domaine du numérique et les GAFA ne sont pas devenues les GAFA par hasard.

Les français se pensent tellement bons qu'ils ne voient même pas qu'ils n'arrivent pas aux genoux de leurs homologues américains, c'est en tous cas le sentiment que l'on a à chaque fois que l'on doit contacter le service client d'une société française.

Rigides, arrogants, campés sur leurs positions persuadés qu'ils ont raison même quand vous avancez des arguments irréfutables, ne prenant pas la peine d'écouter en balançant des réponses toutes faites ou vous jetant au visage les sacro-saintes Conditions Générales d'Utilisation que vous avez acceptées à l'inscription.

Le service client américain lui (souvent géré par des équipes françaises pour leurs succursales hexagonales) est généralement réactif et prend le temps d'essayer de comprendre votre problème, il se donne la peine de trouver une solution ou vous explique gentiment pourquoi il n'est pas possible de vous donner satisfaction.

Il ne faudrait encore une fois d'ailleurs ne pas faire de généralités mais de notre expérience c'est toujours la même histoire qui se répète : on privilégie une société française pour être de bons citoyens, on est déçus par leur manque de professionnalisme et de flexibilité donc on termine chez le leader américain bien plus performant et ouvert aux échanges.

Qui est ensuite accusé d'abus de position dominante et de tous les maux de la terre, c'est plus facile que de se demander pourquoi tout le monde lui fait confiance et délaisse les entreprises de proximité à taille humaine, la réponse est pourtant évidente : c'est tout simplement qu'ils sont meilleurs !

Cdiscount par exemple a pourtant toutes les armes pour regarder dans les yeux le géant américain Amazon, c'est le fleuron français de la vente en ligne avec une offre similaire et nous préférerions être membres du programme Cdiscount à Volonté pour faire la plupart de nos achats en ligne dans un e-commerce tricolore.

Mais leur site est moins bien conçu : on a du mal à trouver ce que l'on cherche dans une jungle d'offres mal organisées, leurs prix de base ne ressemblent à rien donc on ne peut pas leur faire confiance et nous sommes obligés de vérifier tous les tarifs, leur système de fidélisation reste (très) faiblard face à celui d'Amazon avec Prime, ils vous inondent de mails publicitaires, etc...

faire-le-bon-choix
crédit image : pixabay - geralt

Choisir Cdiscount c'est renoncer à l'univers multimédia de Prime avec de la vidéo et de la musique, les livraisons offertes, un écosystème connecté avec commande vocale, etc... Ou payer des abonnements similaires pour le streaming vidéo et musical, soit environ 20€ par mois contre moins de 5€ pour Prime, nous n'avons en fait tout simplement pas les moyens de choisir Cdiscount.

Résultat au classement annuel des sites de e-commerce les plus fréquentés en France on consacre chaque année la suprématie d'Amazon dans l'hexagone, qui en 2019 attirait 29.8 millions de visiteurs mensuels contre 19.6 millions pour Cdiscount, avec un taux de pénétration (acheteurs/visiteurs) de 53.7% contre 18.2% à son homologue français.

Ce qui veut dire en d'autres termes que plus d'un internaute sur deux qui visite Amazon y achète quelque chose alors que moins d'un internaute sur cinq qui visite Cdiscount achète sur leur site, une statistique édifiante datant de 2019 mais qui a peu de chance de beaucoup évoluer dans le futur classement 2020.

Pendant le Black Friday début décembre (on pourrait en parler car la politique a aussi une part de responsabilité) les gros sites français étaient en partie inutilisables, nous avions d'ailleurs fait un post sur nos réseaux sociaux pour avertir que Boulanger et Darty étaient plantés complet à cause d'une affluence plus forte qu'à l'habitude.

Nous avons du nous acharner pendant plus d'une heure pour finaliser un achat chez Darty, ayant la chance de travailler sur un ordinateur donc de pouvoir nous offrir le luxe de le faire, car le consommateur qui n'a pas que ça à faire abandonne et va acheter ailleurs (sur Amazon).

Pourtant Amazon qui a lui seul fait plus de visites que les deux autres réunis fonctionnait comme les rouages d'une horloge Suisse, à merveille. Alors soutenir les sociétés françaises oui, TOUJOURS, mais putain les gars il faut vous mettre au niveau aussi au bout d'un moment !

Nous allons conclure mais pourrions continuer comme ça encore des heures à lister les faiblesses de nos entreprises face à leurs homologues américaines, nous avons juste pris trois exemples que nous connaissons et maitrisons bien car ils nous touchent tout particulièrement, il y en a pleins d'autres.

Mais aussi rappelons le une fois de plus, nous avons de belles entreprises en France qui travaillent bien et sont leaders dans leurs domaines respectifs, mais de moins en moins et trop peu dans les secteurs qui feront le monde de demain.

Nous ne prenons aucun plaisir à les mettre devant leurs faiblesses mais quand les mêmes diagnostiques aboutissent aux mêmes conséquences, encore et encore, c'est qu'il y a un problème et certainement même tout un paquet cachés sous le tapis.

Je comprends bien que ce n'est pas facile, pour diverses raisons qui peuvent expliquer le retard hallucinant accumulé. Mais on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre, etc... Si on ne travaille pas au moins aussi bien que ses concurrents et que l'on ne commence pas par balayer devant sa porte.

gafa-contre-entreprises-francaises
crédit image : pixabay - geralt

Ce sentiment que nous évoquions en introduction est peut être galvaudé mais bien réel et à chaque fois on refait la même erreur en voulant privilégier notre patrie pour finir expatriés, devant la rigidité et l'arrogance de certaines de nos entreprises nationales qui sont persuadées d'avoir raison contre le reste du monde.

Alors oui nous disons merci à Amazon pour leur flexibilité et leur programme Prime qui est une alternative multimédia idéale pour les petits budgets, nous disons merci à YouTube qui ne bloque pas arbitrairement notre compte toutes les 3 semaines parce que leur algorithme prend les liens vers nos articles pour des spams comme celui de Dailymotion.

Ce qui ne nous empêche pas en même temps de regretter que ces entreprises ne payent pas l'intégralité de leurs taxes chez nous, nous sommes français avant tout, mais ils utilisent les mêmes outils dont bénéficient aussi les entreprises françaises et européennes (autrement dit nos lois), mieux que nous là encore semble t'il.

Bien évidemment nous souhaitons, exigeons même que les employés de ces entreprises aient de bonnes conditions de travail et salariales, mais les grands groupes français sont ils de si bons exemples dans ce domaine pour que l'on puisse leur faire la leçon ?

Il est bien connu que nos RH et équipes de management ne mettent pas la pression aux employés, vous connaissez beaucoup de managers français qui motivent leurs équipes en leur disant : "tranquille les gars, on n'est pas aux pièces" ? (c'est encore une caricature vous l'aurez compris)

Les grands groupes américains ne sont sans doute pas exempts de tous reproches et si ils ne respectent pas la loi que nos instances la fasse respecter, mais faire croire que ce sont les grands méchants loups alors que nos grands groupes sont à peine plus respectables c'est un peu facile à mon avis.

Alors on peut gueuler, essayer de les entraver encore et toujours, appeler au boycott autant que l'on veut mais ouvrons les yeux et nous verrons que ce n'est pas la solution, car les consommateurs et entrepreneurs arrivent certainement en majorité au même constat que nous.

On ne peut pas être le mauvais élève et dire que le bon élève triche pour expliquer ses propres défaillances. Allez un dernier exemple comique pour conclure, vraiment cette fois, notre tribune.

Le gouvernement français a mis à la disposition de nos petites entreprises une fiche d'aide puis une plateforme dédiée, pour les accompagner dans leur transition numérique. C'est une belle initiative ça, ils vont avoir tout le nécessaire pour se lancer.

Jetez un œil à cette plateforme d'aide, nous avons testé pour un petit commerçant qui veut se lancer dans la vente en ligne elle répertorie la bagatelle de 37 solutions numériques, dont plusieurs concurrentes dans chaque catégorie. Même nous qui sommes confirmés nous ne saurions pas par où commencer, alors un petit commerce de proximité qui débute je vous laisse imaginer.

merci-gafa

N'est il pas possible d'arrêter de ne vouloir froisser personne et de dire « OK on se réunit pour créer un consortium avec une solution complète et on met le paquet dessus » plutôt que de dispatcher des entreprises sur une multitude de solutions différentes, qui au final ne leurs offrent que très peu de visibilité en ligne ?

Eux aussi vont finir par vendre leurs produits sur Amazon, ça fait chier oui disons le, mais c'est la réalité et tant que nous ne la regarderons pas en face pour justement pouvoir y faire face, nous resterons à la traîne pensant que nous sommes meilleurs donc ne comprenant pas pourquoi tout le monde utilise les GAFA.

Vous vous dites peut-être ben non on ne peut pas faire ça c'est de la concurrence déloyale pour les autres, pourtant fin 2018 nous mettions en avant LetzShop qui est justement une plateforme de mise en avant des commerces de proximité au Luxembourg, gérée par la chambre de commerce luxembourgeoise.

Cet article qui mettait déjà en évidence notre manque de réactivité date de plus de 2 ans et comme sur bien d'autres sujets nous sommes d'un immobilisme manifeste, toujours à se plaindre sans pour autant chercher de solutions ni prendre ne serait-ce que la peine de regarder ce qu'il se fait ailleurs.

Je ne sais pas si nous souffrons de suffisance, d'arrogance et autres adjectifs en « ance » mais à l'évidence d'un vrai manque de remise en question. Même les consommateurs et entrepreneurs qui veulent soutenir nos entreprises, comme nous malgré tous ces reproches, finissent par aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte (alerte spoiler : elle l'est).

Signé : un entrepreneur déçu et frustré de ne pas pouvoir soutenir ses entreprises nationales comme il le voudrait, qui souhaite ardemment les privilégier mais termine inéluctablement chez leurs concurrentes américaines.

Retrouvez tous nos articles d'actualités ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article