Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant, par des consommateurs pour les consommateurs !

Consommation : l'étiquette énergie change sur les appareils électriques

L'étiquette « énergie » ou énergétique présente depuis 1995 sur la plupart des appareils électriques ménagers se refait une beauté avec des catégories revues pour une meilleure compréhension des consommateurs, ce qui est une bonne chose.

Nous vous expliquons tous les changements et partons à la découverte de la nouvelle étiquette énergie, version 2021 puisqu'elle est entrée en vigueur le 1er mars et va petit à petit remplacer l'ancien modèle, au fil de la rotation des stocks en magasin.

 

Tout savoir sur la nouvelle version de l'étiquette énergie :

nouvelle-etiquette-energie

Le nouvelle étiquette énergie apporte un vrai plus pour nous autres consommateurs car ce n'est pas juste un changement de logo mais un véritable changement de classification dans certaines catégories de produits, avec la suppression des rangs A+ mais aussi le retour à la classique échelle de A à G.

En effet suite à l'interdiction de vente des produits les moins bien notés et l'évolution des normes en matière d'écoconception, pour certaines familles de produits la note de base est devenue A ou A+ et donc les appareils plus performants montaient jusqu'à A+++, ce qui était devenu parfois trompeur pour les consommateurs.

Ces classes au dessus de A vont donc disparaître pour revenir à un classement classique qui démarre à G et monte jusqu'à A qui sera donc désormais pour toutes les catégories de produits la note maximale admissible, enfin pour une partie des produits.

Car pour 2021 ce ne sont que 5 catégories de produits qui sont concernées par le nouvel étiquetage : la famille des réfrigérateurs, congélateurs et caves à vin, les lave-linges et les lave-vaisselles, les téléviseurs et écrans. Les fabricants ont jusqu'au 16 mars 2021 pour changer leurs étiquettes énergétiques sur ces produits (en magasin et en ligne).

Une cinquième catégorie de produits est concernée et pas des moindres puisque celle des ampoules avec un changement d'étiquettes au 1er septembre 2021, pour les nombreuses autres familles de produits il faudra attendre mais nous allons voir ça ci-dessous.

Sources :

plaquette-etiquette-energie
crédit image : ADEME

Conclusion et analyse :

Quand des normes et informations vont (vraiment) dans le sens des consommateurs comme c'est le cas de cette nouvelle version de l'étiquette énergie, nous sommes toujours preneurs mais comme souvent (voir toujours) on reste sur notre faim quand on va un peu plus loin et que l'on voit le calendrier.

Alors que le monde court à sa perte et que les années nous sont désormais comptées, il n'y a pour le moment que 4 catégories de produits concernées par la nouvelle étiquette énergétique, une cinquième sera ajoutée au 1er septembre et toutes les autres sont indiquées comme arrivant « dans les années à venir ».

C'est exactement le même problème que pour le nouvel indice de réparabilité que nous vous avions présenté aussi il y a quelques semaines, puisque pour lui aussi ce ne sont que 5 catégories de produits qui sont concernées dans un premier temps, alors que des catégories de produits électriques et électroniques il y en a plusieurs dizaines.

Les choses commencent enfin à bouger et vont dans le bon sens certes, ce qui est à saluer, mais avec des objectifs à 10 ou 20 ans voir plus pour intégrer toutes les catégories de produits alors que nous devons changer du tout au tout en moins de temps que ça si l'on veut sauver les générations à venir c'est encore beaucoup, mais alors beaucoup trop lent.

Et souvent même littéralement incompréhensible quand on voit par exemple que les lave-linges sont concernés par cette première vague de renouvellement des étiquettes mais pas les sèche-linges qui eux ne le seront pas avant une ou plusieurs années, ce sont pourtant les mêmes fabricants et des technologies similaires.

Idem pour le nouvel indice de réparabilité avec par exemple les smartphones qui sont concernés alors que les tablettes ne le sont pas, et des exemples comme ça il y en a pleins donc c'est à se demander par qui et sur quelle base sont décidés ces changements et les catégories concernées, avec une intégration au compte goutte bien trop lente mais pourtant tellement nécessaire.

energie-verte
crédit image : pixabay - ElisaRiva

Nos articles similaires :

Tous nos articles d'aide à la consommation ici

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article