Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant au service des consommateurs !

Consommation : les cactus d'or 2020 par 60 millions de consommateurs

Nous ne connaissions pas ce classement annuel qui existe pourtant depuis quelques années déjà semble t'il et il est vraiment intéressant, nous évoquons les "cactus d'or" décernés par le magazine de l'association 60 millions de consommateurs.

Ces prix sont attribués par le magazine aux entreprises les plus décriées de l'année et nous avons beaucoup aimé cette démarche, qui cadre parfaitement avec la mission d'une association de consommateurs, nous avons donc décidé de vous le relayer puis bien entendu nous décrypterons tout ça.

 

Découvrez le palmarès 2020 des cactus d'or :

Le magazine a décerné 6 cactus (6 catégories) et 1 cactus d'or or à l'entreprise la plus exaspérante, la championne des sociétés exaspérantes selon les consommateurs donc. Mais avant de vous dévoiler le classement précisons sur quelle base il est établi.

Le magazine explique avoir épluché les quelques 3.000 témoignages de consommateurs qu'ils reçoivent chaque mois, soit sur 12 mois environ 35.000 témoignages qui émanent à priori le plus souvent de clients insatisfaits d'une entreprise.

  • Cactus d'or 2020 : Go Voyages-Opodo

Le goupe eDreams Odigeo qui est espagnol et propriétaire des marques Go Voyages et Opodo a été le champion des plaintes transmises à l'association de consommateurs en 2020, la principale raison vous vous en doutez est la difficulté de leurs clients à se faire rembourser des voyages qui ont été annulés.

  • Catégorie « Scandale sanitaire » : le sésame contaminé

Des rappels de produits ça arrive, mais l'affaire du sésame contaminé aux résidus d'oxyde d'éthylène dure selon 60 millions de consommateurs depuis plusieurs mois, le soucis c'est que la commission européenne parle de « grave risque pour la santé » sans pour autant que le problème ne soit réglé.

  • Catégorie « Produit dangereux » : les transats bébés inclinés

Le Lounger Rocking Seat de la marque Graco est une sorte de siège hybride "balancelle / couffin / transat" pour bébé, considéré comme dangereux il a fait l'objet d'un rappel aux USA début 2020, pourtant un an plus tard on le trouve toujours en vente sur les sites de vente entre particuliers.

  • Catégorie « Abus de l'année » : ENI

Si il y a un fournisseur d'énergie qui fait débat c'est bien l'italien ENI, malgré de jolis spots télévisés dans lesquels ils se présentent comme les meilleurs du monde, c'est le fournisseur qui reçoit le plus de plaintes au niveau du médiateur national. Avec semble t'il de gros soucis rencontrés par leurs clients et déjà une sanction de 315.000€ infligée par la DGCCRF.

  • Catégorie « Bug de l'année » : Leetchi

La pandémie aurait pu être un formidable accélérateur pour le géant français des cagnottes en ligne Leetchi, mais débordés par la situation ils n'ont pas réussis à réagir, résultat ils sont désormais dans la tourmente avec de nombreuses plaintes de clients pour des cagnottes non reversées.

  • Catégorie « Cupidité » : TikTok

Si nous avertissons régulièrement des agissements peu recommandables de beaucoup d'influenceurs sur les réseaux sociaux, ceux présents sur TikTok semblent encore repousser les limites de la décence n'hésitant pas à demander de l'argent aux mineurs en échange d'une recommandation ou d'un échange privé, le tout encouragé par la plateforme qui prend sa commission au passage.

  • Catégorie « Arnaque de l'année » : le soutien-gorge anti cancer

Si dans ce cas c'est le produit qui est incriminé car sa communication évoque une réduction du risque de cancer du sein alors qu'il n'en est rien, que le produit est Made in China et de piètre qualité selon le magazine. Les vendeurs profitent là aussi des réseaux sociaux notamment Facebook pour les écouler en grand nombre et avec une belle marge leur assurant de gros bénéfices.

Source : 60 millions mag

 

Décryptage des cactus d'or 2020 :

Sans surprises vu que l'année 2020 à été si particulière sur bien des points pour les raisons que tout le monde connaît, nous retrouvons dans ce classement quelques sociétés issues de secteurs particulièrement impactés par la pandémie.

C'est le cas du groupe Go Voyages et Opodo dans le secteur du tourisme dont les clients dont un voyage a été annulé ont toutes les peines du monde ne serait-ce que d'arriver à joindre le service client, et donc encore plus à se faire rembourser le voyagiste rejetant la faute sur les compagnies aériennes.

Le géant italien de la distribution d'énergie ENI a aussi été « récompensé » du cactus de la catégorie « Abus de l'année », nous étions clients de ENI il y a deux ans encore et en effet nous non plus n'avons pas du tout été satisfaits de leur service client, sans pour autant avoir contacté l'association.

Mais nous les avions signalés à la DGCCRF dans le cadre, de notre mécontentement d'abord puisque le service client ne répondais pas à nos messages, mais aussi de notre article de présentation de la plateforme Signal Conso.

Leur réponse d'ailleurs que vous pouvez voir dans le visuel ci-dessous avait confirmé ce que l'on pense d'eux et avec ce cactus il semble qu'ils n'aient pas changé d'attitude envers leurs clients depuis, nous avons bien entendu de notre côté changé de fournisseur.

Ils ont d'ailleurs selon 60 millions le mag écopés d'une sanction de 315.000 euros infligée par la répression des fraudes, mais le pire c'est que dans leurs publicités télévisées ils se targuent d'avoir été élus « meilleur fournisseur d'énergie 2018-2019 » avec un beau macaron bien visible à l'écran.

signal-conso
la réponse de ENI suite à notre signalement sur Signal Conso

Autre entreprise épinglée et que nous avions essayée avec Leetchi, ça la fout mal puisque nous en avions une bonne image et elle fait d'ailleurs partie de notre sélection des meilleurs sites de l'économie collaborative (enfin jusqu'à sa prochaine mise à jour en tous cas).

Nous avions mis les quelques signalements que nous avons aussi reçus ici sur le compte de la pandémie, puisque la plupart arrivaient juste après que les journaux télévisés alertaient sur des arnaques de plusieurs types liés au Covid-19 et notamment de fausses cagnottes.

Nous pensions donc peut-être naïvement qu'il était plutôt logique que Leetchi prenne des précautions dans cette période particulièrement propice aux arnaques en tous genres pour éviter les fausses cagnottes, mais les révélations de 60 millions de consommateurs semblent démontrer que le principe de précaution se soit généralisé engendrant de nombreux abus.

En effet si nous avons depuis fait notre mea-culpa dans l'article de présentation de Leetchi, le contexte de la période avec notamment aussi notre article de mise en garde contre le mailing abusif sur la même thématique ne nous a malheureusement pas permis de déceler cet abus à notre échelle.

Comme quoi personne n'est à l'abri d'une erreur même quand on essaye d'être le plus objectif et d'avoir de hauts niveaux d'exigence en matière de vérifications des entreprises que l'on met en avant, comme nous le faisons contrairement à beaucoup d'autres sites et blogs et pourtant là nous sommes passés à côté.

Passons à TikTok avec un réseau social qui est mis devant ses responsabilités, autre sujet que nous connaissons bien ici et nous alertons depuis des années sur les mauvaises pratiques des influenceurs, même si là c'est encore pire que les publicités habituelles.

Le soucis principal reste que les "vedettes et personnalités" ont 1.000 ou 10.000 fois plus d'abonnés que les "experts" et que certains consommateurs suivent aveuglément les recommandations de personnes qui n'ont aucune légitimité dans le domaine pour lequel ils font des recommandations.

Enfin pour les trois produits incriminés par des cactus nous n'avons malheureusement aucune expertise dans ces domaines donc nous nous abstiendrons de vouloir expliquer, même si l'on déplore que de telles pratiques existent encore de nos jours.

Nous avons justement signé la semaine dernière un article sur le marketing à outrance en mettant en lumière des pratiques plus ou moins similaires à celles des soutien gorges incriminés, là encore réseaux sociaux et cupidité sont au centre du problème.

consommation-informations
crédit image : pixabay - geralt

Conclusion :

Malheureusement nous avons peu d'espoir que les choses évoluent positivement dans un futur proche, comme nous venons de le voir et mis à part le cas de Leetchi plus complexe, nous alertons depuis des années sur ce type d'agissements mais rien ne change.

Nous aimerions pouvoir faire ce type de classements mais n'avons pas la puissance financière d'une grosse association de consommateurs, et donc pas une ribambelle d'avocats à disposition. Et ça compte quand il s'agit de dire certaines vérités sur de grands groupes industriels, même si en général avec des mots choisis nous n'hésitons pas à le faire quand même.

Encore la semaine dernière j'ai été démarché sur ma ligne privée de téléphonie mobile par Free pour me proposer une offre commerciale et il y a deux jours c'était pour une isolation à 1€, alors que mon numéro est sur liste rouge et inscrit au fichier Bloctel donc en total mépris des lois.

Au final même en alertant depuis plusieurs décennies, des grosses associations de consommateurs à de plus petites structures comme la notre, ces pratiques faisant régulièrement les gros titres dans la presse ou sur les chaînes d'informations en continu, etc... Rien ne change !

Et rien ne changera tant que les consommateurs ne comprendront pas qu'ils se font arnaquer sans arrêt et ne prendront pas le temps de s'informer, tant qu'il y aura assez de gogos il y aura des personnes et des entreprises mal intentionnées qui continueront à les abuser pour s'enrichir.

Nos articles similaires :

Tous nos articles d'aide à la consommation ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article