Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant, par des consommateurs pour les consommateurs !

Conso : tout savoir sur les produits d'occasion et reconditionnés

Nous mettons régulièrement en avant quelques sites spécialisés dans les produits high-tech et multimédia d'occasion, de seconde main ou reconditionnés : mais quelle est la différence et quelles sont les réglementations en vigueur dans ce domaine ?

Dans cet article nous allons donc d'abord voir la différence entre un produit d'occasion et/ou reconditionné puis allons faire un zoom sur les garanties qui s'appliquent avant de vous donner nos conseils pour bien acheter d'occasion.

 

Produit neuf, d'occasion ou reconditionné :

Commençons par poser les bases puisqu'il faut comprendre et connaitre les différents états d'un produit, pour le neuf ça ne pose pas de soucis mais quelle est la différence entre des produits d'occasion, de seconde main et reconditionnés ?

Autant d'appellations plus commerciales que significatives pour les consommateurs car la réglementation est la même que vous achetiez un produit d'occasion ou de seconde main à un particulier et un produit reconditionné auprès d'un professionnel.

Il y a néanmoins dans la pratique des différences entre ces appellations mais comme souvent nous sommes plus sur des techniques de communication commerciale qu'autre chose et sous couvert d'économie collaborative c'est le business qui prime.

acheter-occasion
crédit image : pixabay - geralt

Les garanties légales sur l'occasion :

Les garanties de base sont donc les mêmes que vous achetiez un produit d'occasion à un particulier ou un produit reconditionné chez un professionnel, au nombre de deux elles assurent à l'acheteur de pouvoir se retourner contre le vendeur si nécessaire.

Il y a d'abord la garantie légale de conformité qui est de 24 mois sur les produits neufs et de 6 mois pour les produits d'occasion, elle couvre principalement les pannes et les dysfonctionnements mais aussi le caractère limité des performances.

Ce dernier point est important car il couvre également les éventuelles tromperies sur les capacités et performances du produit, par exemple si le vendeur indique un smartphone en excellent état mais que la batterie n'a plus que 3 ou 4 heures d'autonomie c'est un caractère limité des performances.

La seconde garantie commune à tout objet d'occasion c'est la garantie des vices cachés, comme son nom l'indique elle couvre les soucis invisibles qui peuvent être présents sur un appareil, elle est de 2 ans sur tous les produits, neufs comme d'occasion.

Mais dans le domaine de la seconde main c'est à l'acheteur de prouver que le vice caché était déjà présent lors de l'achat, ce qui peut s'avérer difficile si l'on ne s'en rend pas compte immédiatement et si l'on doit batailler avec un professionnel.

Les professionnels justement peuvent ajouter une troisième garantie dite « commerciale », qui va souvent prendre la forme d'une durée de garantie allongée à 12, 18 ou 24 mois. Elle se fait sous la forme d'un contrat à l'achat entre le vendeur et l'acheteur.

La garantie commerciale est définie par le vendeur librement et peut être comprise dans le prix d'achat ou proposée en supplément, dans tous les cas elle ne se substitue pas aux deux autres garanties légales mais est complémentaire.

Qui dit commerciale et liberté dit également communication publicitaire avec parfois quelques abus, mais aussi d'éventuelles clauses non conformes. Les autorités recommandent de bien vérifier les termes du contrat et qu'il apporte bien des garantis complémentaires.

Car on voit souvent des communications de type publicitaires, comme dans d'autres domaines par ailleurs (notamment l'écologie), mettant en avant des éléments qui sont en fait juste l'application de la loi et de leurs obligations.

Source : économie.gouv.fr

occasion-reconditionne
crédit image : pixabay - marijana1

Conseils et conclusion :

Il existe de nombreux sites qui proposent à la vente des produits d'occasion ou reconditionnés, des généralistes bien entendu comme Amazon ou la FNAC mais aussi des entreprises spécialisées comme asGoodasNew et Rebuy ou Vente du Diable dans le domaine de la high-tech.

Mais aussi par exemple Momox pour tout ce qui est produits culturels, sans parler des enseignes physiques bien connues et des supermarchés qui tentent pour certains de s'y mettre, ou encore les places de marché comme Rakuten et Selency ou Vinted.

Mais plus l'offre grandit et moins on s'y retrouve avec des centaines de sites qui proposent des produits d'occasion reconditionnés, d'autant que beaucoup sont très opaques et quand on ne sait pas qui fait quoi c'est problématique.

Raison pour laquelle notre préférence va aux sites spécialisés qui rachètent directement les produits d'occasion aux consommateurs, testent et reconditionnent eux mêmes puis revendent à d'autres consommateurs, n'avoir qu'un seul interlocuteur facilite les négociations en cas de soucis.

Car quand vous achetez sur le site A mais que le produit est vendu par B qui a lui même racheté un lot de produits d'occasion de l'entreprise C pour les revendre, si vous n'êtes pas satisfait de votre achat ça peut vite devenir compliqué de se faire entendre.

D'autant plus que si les deux premières garanties sont les mêmes sur tous les produits d'occasion quel que soit leur état, c'est plus compliqué avec la garantie commerciale des professionnels qui elle est établie par un contrat donc avec des règles différentes d'un professionnel à l'autre.

Comme toujours lire les termes de ces contrats est important, bref dans le domaine de l'occasion il faut de la transparence, si elle n'est pas au rendez-vous allez voir ailleurs. Pour le reste c'est exactement comme pour n'importe quel achat, observez et comparez avant d'acheter.

Pensez aussi à bien conserver tout les documents à disposition, la trace de votre achat bien entendu mais aussi si vous avez un doute des captures d'écran de l'annonce qui peuvent être des éléments importants en cas de tromperie.

Car la loi indique que les ventes générées par le biais de publicités et de mises en avant, proposées par la plupart des places de marché (et payantes), peuvent être considérées comme des éléments de tromperie si la mise en avant ne correspond pas à l'état réel du produit reçu.

Ces documents permettent de faire marcher la garantie légale de conformité via son onglet « caractère limité des performances », bref nous n'allons pas rentrer trop dans le détail mais conservez des preuves de vos achats autant que possible et évitez les circuits avec plusieurs intermédiaires.

Après bien entendu si vous achetez une bricole à 5€ ce n'est pas nécessaire de faire 15 captures d'écran de l'annonce et de la transaction mais sur des achats plus onéreux ça vaut le coup de prendre 5 ou 10 minutes pour conserver des traces de l'ensemble du parcours d'achat.

reparation-reconditionne
crédit image : pixabay - escolaespai

Nos articles similaires :

Tous nos articles Consommation ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article