le média libre et indépendant qui vous aide à mieux consommer au quotidien !

Conso : tout savoir sur les produits d'occasion et reconditionnés

Nous mettons régulièrement en avant quelques sites spécialisés dans les produits électroniques et d'électroménager de seconde main ou reconditionnés : mais quelle est la différence et quelles sont les réglementations en vigueur dans ce domaine ?

Nous allons vous expliquer les différences entre un produit de seconde main et un produit reconditionné, puis vous donnerons des conseils utiles pour bien acheter vos produits d'occasion, que ce soit entre particuliers ou à un professionnel.

Déroulé de l'article :

 

Produits d'occasion ou produits reconditionnés, quelles différences ?

Commençons par poser les bases puisqu'il faut comprendre et connaitre les différents états d'un produit, pour le neuf ça ne pose pas de soucis.

Mais quelle est la différence entre des produits d'occasion, de seconde main et reconditionnés ?

Ce sont des appellations plus commerciales que significatives pour les consommateurs, car la réglementation est quasiment la même que vous achetiez un produit d'occasion à un particulier ou un produit reconditionné auprès d'un professionnel.

Il y a néanmoins dans la pratique des différences entre ces appellations, même si comme bien souvent nous sommes plus sur des techniques de communication commerciale qu'autre chose, sous couvert d'économie circulaire c'est le business qui prime.

Nous allons d'abord voir les garanties légales puis ce qu'apportent en plus les produits reconditionnés, car il y a tout de même des différences.

Des entreprises qui travaillent bien, et d'autres qui veulent se faire un maximum de fric, comme pour n'importe quel business.

differences-entre-occasion-et-reconditionne
le reconditionné a été contrôlé par un professionnel (crédit image : pixabay)

Les garanties de base sont donc les mêmes que vous achetiez un produit d'occasion à un particulier ou un produit reconditionné chez un professionnel, au nombre de deux elles assurent à l'acheteur de pouvoir se retourner contre le vendeur si nécessaire.

Il y a d'abord la garantie légale de conformité qui est de 24 mois sur les produits neufs et de 12 mois pour les produits d'occasion.

Elle couvre principalement les pannes et les dysfonctionnements, mais aussi le caractère limité des performances.

Ce dernier point est important, car il couvre également les éventuelles tromperies sur les capacités et performances du produit.

Par exemple, si le vendeur indique un smartphone en excellent état mais que la batterie n'a plus que 3 ou 4 heures d'autonomie, c'est un caractère limité des performances.

La seconde garantie commune à tout objet d'occasion c'est la garantie des vices cachés.

Comme son nom l'indique, elle couvre les soucis invisibles qui peuvent être présents sur un appareil. Elle est de 2 ans sur tous les produits, neufs comme d'occasion.

Mais dans le domaine de la seconde main, c'est à l'acheteur de prouver que le vice caché était déjà présent lors de l'achat.

Ce qui peut s'avérer difficile si l'on ne s'en rend pas compte immédiatement et batailler avec un professionnel, nous verrons donc les conseils à suivre juste après.

Source : Ministère de l'économie

Les produits reconditionnés sont des produits qui ont été contrôlés par un professionnel, c'est ce qu'impose la loi.

Dans les faits, la majorité des professionnels du reconditionné profitent du contrôle pour changer les équipements défaillants et réparer les produits avant de les revendre.

Les garanties légales sont les mêmes que vous achetiez à un particulier ou à un professionnel. Mais les professionnels justement peuvent ajouter une troisième garantie dite « commerciale ».

Elle va souvent prendre la forme d'une durée de garantie allongée à 18, 24 voir 30 mois.

Elle se fait sous la forme d'un contrat à l'achat, entre le vendeur et l'acheteur. La garantie commerciale est librement définie par le vendeur et peut être comprise dans le prix d'achat, ou proposée en supplément.

Dans tous les cas elle ne se substitue pas aux deux autres garanties légales, mais est complémentaire !

bien choisir son fournisseur est primordial (crédit image : pixabay)

bien choisir son fournisseur est primordial (crédit image : pixabay)

Qui dit commerciale et libertés, dit aussi communication publicitaire avec parfois des abus, mais aussi d'éventuelles clauses non conformes.

Les autorités recommandent de bien vérifier les termes du contrat et qu'il apporte bien des garantis complémentaires.

En effet, on voit souvent des communications marketing, comme dans d'autres domaines par ailleurs (notamment l'écologie) qui mettent en avant certains aspects, alors qu'en fait c'est juste l'application de la loi et de leurs obligations.

Par exemple certains sites affichent en gros une garantie de 12 mois comme si c'était un cadeau de leur part, alors que c'est une obligation légale dans tous les cas.

Pour éviter le marketing et les abus, nous vérifions et contrôlons nous aussi les professionnels.

Nous éditons depuis plusieurs années un classement des sites de produits reconditionné fiables que vous pouvez consulter pour trouver des revendeurs sérieux et dignes de confiance.

Car au final, le plus important et la première étape d'achats d'occasion ou de reconditionné réussis, c'est de bien choisir à qui vous accordez votre confiance.

 

Les conseils utiles pour acheter d'occasion :

Il existe de nombreux sites qui proposent à la vente des produits d'occasion ou reconditionnés, ce ne sont d'ailleurs pas les mêmes acteurs.

Pour l'occasion vous avez les sites bien connus comme Le Bon Coin ou la plus grande brocante en ligne française avec Selency, ce sont les sites de ventes entre particuliers.

Si vous préférez acheter des produits contrôlés et vérifiés, voir réparés avant d'être remis sur le marché, il faut vous tourner vers des professionnels.

Là encore il existe diverses spécialités, ceux qui contrôlent mais ne réparent pas avec les enseignes de seconde main : Easy Cash et consorts ou bien Momox pour les biens culturels.

Mais aussi des spécialistes du reconditionnement, qui ont mis en place un processus de contrôles et de réparations pour apporter une plus-value aux produits d'occasion.

Pour la high-tech vous avez des sites français fiables comme CertiDeal (smartphones) ou encore Kiatoo (ordinateurs), et bien d'autres qui sont à retrouver dans notre classement.

Depuis quelques années les géants du e-commerce se sont aussi lancés sur le marché du reconditionné, mais ils ne servent que de vitrine à des professionnels pas toujours très scrupuleux, et souvent basés à l'étranger.

Là on arrive sur ce qui est, à notre avis, les mauvaises raisons car le but de ces enseignes est surtout de prendre une commission sur les ventes, plus que d'œuvrer dans l'intérêt général (même si c'est ce qu'ils affirment).

Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

  • Enseigne généraliste ou spécialiste du reconditionné ?

Presque toutes les grandes enseignes généralistes de la vente en ligne proposent désormais du reconditionné.

Sans oublier les grandes marques qui s'y mettent aussi pour reconditionner leurs propres produits, et les revendent au prix fort sous couvert de qualité.

Plus l'offre grandit et moins on s'y retrouve, avec des milliers de sites qui proposent des produits d'occasion reconditionnés, c'est devenu une nouvelle jungle d'offres et de marketing.

Trop souvent sur les places de marché les professionnels sont très opaques, quand on ne sait pas qui fait quoi ni d'où proviennent les produits d'occasion qui sont ensuite reconditionnés, c'est problématique.

Raison pour laquelle notre préférence va aux sites spécialisés, ceux qui gèrent l'ensemble de la chaîne.

Ils rachètent les produits d'occasion directement auprès des particuliers ou à des entreprises : opérateurs de téléphonie pour les smartphones, parcs informatiques d'entreprises pour les ordinateurs, etc...

Ils contrôlent et reconditionnent eux mêmes les produits puis les revendent aux consommateurs, n'avoir qu'un seul interlocuteur facilite les négociations en cas de soucis.

Privilégiez autant que possible les entreprises françaises, ou européennes à défaut.

Car quand vous achetez sur le site A mais que le produit est vendu par le professionnel B qui a lui même racheté un lot de produits d'occasion à l'entreprise C pour les reconditionner, si vous n'êtes pas satisfait de votre achat ça peut vite devenir compliqué de se faire entendre.

  • Conservez vos preuves d'achat :

D'autant plus que si les deux premières garanties sont les mêmes sur tous les produits d'occasion quel que soit leur état, c'est plus compliqué avec la garantie commerciale des professionnels.

Elle est établie par un contrat, donc avec des règles différentes d'un professionnel à l'autre.

Comme toujours lire les termes de ces contrats est important, bref dans le domaine de l'occasion il faut de la transparence, si elle n'est pas au rendez-vous allez voir ailleurs.

Pour le reste c'est exactement comme pour n'importe quel achat, observez et comparez avant d'acheter.

Pensez aussi à bien conserver tout les documents à disposition, la trace de votre achat bien entendu mais aussi si vous avez un doute des captures d'écran de l'annonce qui peuvent être des éléments importants en cas de tromperie.

smartphone-reconditionne
conservez vos preuves d'achat (crédit image : pixabay)

Car la loi indique que les ventes générées par le biais de publicités et de mises en avant, proposées par la plupart des sites vitrines ou spécialisés, peuvent être considérées comme des éléments de tromperie si la mise en avant ne correspond pas à l'état réel du produit reçu.

Ces documents permettent de faire marcher la garantie légale de conformité, via son onglet « caractère limité des performances » que nous avons déjà évoqué plus haut.

Bref, nous n'allons pas rentrer trop dans le détail mais conservez des preuves de vos achats autant que possible.

Nous ne pouvons que vous conseiller d'éviter les circuits avec plusieurs intermédiaires, préférez les entreprises françaises spécialisées.

Après bien entendu, si vous achetez une bricole à 5€, il n'est pas nécessaire de garder 15 preuves de l'annonce et de la transaction.

Pour des achats plus onéreux par contre, ça vaut le coup de prendre 5 minutes pour conserver des preuves de l'annonce du produit acheté et du parcours d'achat.

PS : article publié en 2020, mis à jour en 2023

Nos articles similaires :

Plus d'articles d'aide à la consommation

Si la liberté n'a pas de prix, elle a un coût !

Aidez nous à rester libres et indépendants, sans publicités ni abonnement, faites un don !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article