Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant, par des consommateurs pour les consommateurs !

Économie Collaborative : Cdiscount se lance (aussi) dans l'occasion

C'est sans doute si vous êtes un habitué du géant français de la vente en ligne une annonce qui ne vous aura pas échappé, Cdiscount a lancé fin 2020 une nouvelle plateforme de vente de produits d'occasion entre particuliers.

Nous vous expliquons tout dans cet article sur cette nouveauté qui se nomme Cdiscount Occasion, vous trouverez plus d'informations à ce sujet dans notre article sur les garanties pour les achats de produits d'occasion.

Cdiscount Occasion : présentation de la nouvelle plateforme

Car il ne faut pas pas confondre cette plateforme indépendante du site de vente en ligne Cdiscount avec lui aussi une offre de produits d'occasion et reconditionnés, la première est dédiée à la vente entre particuliers alors que la seconde est réservée aux vendeurs professionnels.

Comme vous pourrez le constater elle ne fait pas partie de notre sélection des meilleurs sites de produits reconditionnés, car Cdiscount ne revend quasiment rien en direct et la très grande majorité des offres sont proposées par des professionnels au fonctionnement souvent très opaque.

Pour ce qui est de Cdiscount Occasion il n'y a pas de professionnels dans la boucle, enfin à part Cdiscount bien entendu. En fait pour vous présenter Cdiscount Occasion en quelques mots : c'est pareil que Le Bon Coin ou Vinted, ça ressemble à eBay ou Rakuten, etc...

Il y a déjà tellement d'acteurs positionnés sur le marché de l'occasion entre particuliers que l'on ne voit pas vraiment l'intérêt d'en rajouter d'autres, tous étant là de toute façon non pas pour rendre service aux consommateurs mais pour gagner de l'argent.

Car chaque vente entre particuliers génère une commission qui rentre dans les caisses de la plateforme de mise en relation, comme les autres me direz vous et vous avez bien raison, donc après tout pourquoi pas si certains préfèrent Cdiscount qu'ils en profitent.

Si cela peut faire venir de nouveaux acteurs dans l'économie circulaire et collaborative tant mieux même, il est toujours dommage dans notre société de consommation de jeter des appareils qui fonctionnent encore et pourraient servir à d'autres.

Il semble que ça fonctionne puisque quelques jours seulement avant le lancement de la plateforme Cdiscount Occasion il y a déjà plus de 10.000 annonces disponibles, de quoi débuter sur de bonnes bases et permettre aux acheteurs de trouver leur bonheur.

Les annonces sont triées dans 6 catégories :

  • High-Tech

  • Maison

  • Femme

  • Homme

  • Enfants

  • Loisirs

ecommerce-occasion
crédit image : pixabay - TheDigitalArtist

Cdiscount Occasion : bon plan ou pompe à fric ?

Maintenant que la présentation est faite et que nous avons déjà soulevé l'interrogation de l'intérêt d'un nouvel acteur sur le marché de l'occasion déjà bien représenté en France avec des dizaines de sites, voyons les frais.

Car comme évoqué également ce n'est pas un service gratuit que l'on vous rendrait, ne rêvez pas ça n'existe pas. Si Cdiscount ou les supermarchés se lancent dans l'occasion c'est bel et bien pour gagner de l'argent et pas pour une autre raison qui serait plus altruiste, même si ils aimeraient nous le faire croire.

Chaque vente générée entre deux particuliers génère des frais qui viennent enrichir les différents acteurs : la plateforme, le transporteur et le service de paiement en ligne voir parfois en plus un service d'assurance. Ce qui peut vite faire monter le prix.

Pour Cdiscount Occasion vous trouverez la grille tarifaire ici et donc dans les grandes lignes l'acheteur doit s'acquitter pour chaque vente d'une taxe fixe de 0,70€ + 5% du montant de la vente + la TVA (soit 20% dans la majorité des cas).

Par exemple si vous vendez un produit d'occasion 20€ l'acheteur devra payer à Cdiscount une commission de 5,70€ (0,70€ fixe + 1€ pour les 5% + 4€ de TVA), et ce n'est pas fini car l'acheteur aussi doit s'acquitter de frais de livraison soit au minimum 2,88€.

Soit pour un produit de petite taille et léger que vous vendez 20€, il coûtera réellement à l'acheteur 28,58€. Mais si on prend un exemple plus onéreux avec une console de jeux que vous revendez 190€ l'acheteur devra payer 0,70€ + 9,50€ + 38€ soit la bagatelle de 48,20€ de frais de service plus une livraison à 8,19€.

Votre produit vendu 190€ coûtera donc à l'acheteur tout compris la somme de 246,39€, de quoi en faire fuir plus d'un et si vous voulez vendre vous devrez sans doute revoir votre prix à la baisse d'au moins 40 ou 50€, ce qui ne sera du coup plus tellement intéressant pour vous.

 

Comparatif Cdiscount Occasion et autres plateformes :

Mais si l'on compare avec d'autres plateformes vraiment similaires c'est plus ou moins le même principe, Cdiscount Occasion a littéralement recopié les frais de services identiques à ceux de Vinted, sur Le Bon Coin les frais de paiement en ligne sont de 4% (avec un minimum de 0,99€).

Mais sur Le Bon Coin comme Vinted il n'est pas question de payer 20% de TVA car il n'y a pas de TVA sur les ventes de produits d'occasion entre particuliers, nous ne savons pas pourquoi Cdiscount rajoute 20% de frais sur ces ventes et si ils sont effectivement à payer par l'acheteur.

Si l'on reprend notre exemple d'une console à 190€ ça représente tout de même 38€ à payer en plus sur Cdiscount si ils ajoutent une TVA, l'autre explication serait qu'ils prévoient de faire rentrer sur leur plateforme des vendeurs professionnels.

Mais après nous ne sommes plus sur une vraie plateforme de vente entre particuliers et Cdiscount a déjà un espace dédié sur son site principal, bref nous ne comprenons pas ce point qui n'a pas à être dans les frais de service sous cette forme pour des ventes entre particuliers.

Sans parler de la manne financière que représente les offres de mise en avant qui peuvent atteindre sur certains sites plusieurs dizaines d'euros pour un seul produit, le service n'existe pas encore sur Cdiscount mais arrivera sans aucun doutes prochainement.

Car c'est principalement là que font leur beurre ces plateformes, ne soyez pas naïfs sous couvert d'économie collaborative toutes ces enseignes sont là juste pour gagner de l'argent, pas pour vous aider à vendre vos produits au meilleur prix.

Autre point à connaître c'est que si l'acheteur estime que le produit ne lui convient pas les frais de retour sont à la charge du vendeur, donc non seulement vous ne serez pas payés mais en plus vous perdrez de l'argent pour payer le transporteur afin de faire revenir le ou les produits.

Oui vendre ses produits d'occasion peut non seulement ne pas être une si bonne affaire que ça, mais peut même vous faire perdre de l'argent si vous avez tendance à vous arranger un peu avec le réel état des produits que vous vendez.

Sans parler que l'acheteur qui vous renvoie le produit va souvent prendre bien moins de précautions pour vous le retourner que vous en avez pris pour lui envoyer, vous prenez soin de bien l'emballer pour qu'il arrive impeccable mais vous ne savez pas comment il va revenir.

Nous écrivons cela en connaissance de causes car ça nous est déjà arrivé sur Rakuten, on envoie le produit bien emballé et protégé dans un carton de transport, l'acheteur estime que ça ne convient pas et le retourne avec les étiquettes transporteur directement collées sur l'emballage du produit.

Résultat il est quasiment impossible de le reproposer à la vente une seconde fois avec un emballage abîmé et étiqueté, ou du coup vous le vendrez moins cher que prévu sans compter les frais de retour à votre charge, bref ce n'est pas toujours une bonne affaire.

C'est pourquoi la plupart du temps nous préférons les revendre même un peu moins cher à un professionnel du reconditionnement, c'est bien plus rapide et simple mais n'est valable que pour les objets ayant une réelle valeur marchande.

green-economy
crédit image : pixabay - ElisaRiva

Conclusion et conseils :

L'autre risque c'est de retrouver les mêmes produits et vendeurs que sur les autres plateformes puisqu'il n'est pas rare qu'un particulier pour maximiser ses chances de vendre ses produits les propose sur Le Bon Coin, eBay, Rakuten et maintenant Cdiscount Occasion.

Du coup si vous êtes déjà utilisateurs d'autres plateformes similaires l'intérêt est limité d'en rajouter encore une autre, mais comme nous le précisions si cela peut permettre à certains afficionados de Cdiscount de donner une seconde vie à leurs objets d'occasion plutôt que de les jeter c'est bénéfique pour tout le monde.

Nous n'avons rien contre Cdiscount et sommes plutôt pour tout ce qui permet de changer nos modes de consommation destructeurs d'environnement, mais nous sommes par contre très inquiets de la multiplication de l'offre de produits d'occasion et reconditionnés qui fleurit partout comme une plante invasive.

Depuis quelques années absolument tout le monde veut se mettre à l'occasion : supermarchés et géants de la vente en ligne veulent s'imposer sur un secteur qui ne manque déjà pas d'acteurs spécialisés entre sites et enseignes physiques.

Le résultat c'est qu'en quelques années les solutions ont littéralement explosées et il y a désormais plusieurs dizaines, peut-être même des centaines de chaînes et sites qui proposent de l'occasion et à ce rythme ils seront bientôt autant que pour le neuf.

Et au final dans quelques années on se plaindra que c'est encore un géant américain plus performant qui aura su tirer son épingle du jeu, on refait toujours la même erreur à vouloir proposer x solutions similaires en éclatant le marché au point de le rendre incompréhensible pour les consommateurs.

Exactement comme pour la digitalisation du commerce de proximité éclaté sur des dizaines de plateformes différentes et donc quasiment invisibles pour les consommateurs qui finissent par acheter sur Amazon, tout le monde veut tirer la couverture à soi et au final tout le monde est perdant.

Du coup si tu veux acheter un produit d'occasion ou reconditionné tu a le choix entre : Amazon, Boulanger, Cdiscount, Darty, la FNAC, Rue du Commerce mais aussi AfB Shop, AsGoodAsNew, Back Market, Cash Converters, Cash Express, Easy Cash, Happy Cash, La Trocante, Troc.com, Vente du Diable, etc...

Ou encore eBay, Le Bon Coin, Momox, Rakuten, Selency, Vinted, et ce n'est pas fini car quasiment toutes les marques proposent leur propre boutique d'occasion directement sur leurs sites. J'allais oublier les supermarchés : Auchan, Carrefour, Casino, E.Leclerc, Intermarché, Super U, etc...

Sans compter tous ceux que nous ne connaissons pas encore ou sont plus petits et n'avons pas listés, qui sont sans doute bien plus nombreux que ceux que nous venons de répertorier.

Immanquablement comme tu n'a pas deux jours à consacrer à tes recherches pour visiter 30 sites et comparer l'offre tu va abandonner et aller sur Amazon acheter neuf, pour finalement pas beaucoup plus cher une fois tous les frais de ces plateformes ajoutés.

Du coup si l'on a rien contre Cdiscount Occasion nous ne voyons pas trop l'intérêt, enfin pour nous en tant que consommateurs, car nous avons bien compris l'intérêt de l'enseigne vu que le marché de l'occasion est estimé à 7 milliards d'euros par an en France.

Nous pouvons faire le même reproche à tous les autres, plutôt que d'inventer une nouvelle manière de consommer ils se contentent de récupérer une part du gâteau que d'autres ont créé, mais ce n'est pas comme ça que l'on va concurrencer les GAFA.

Et que vont devenir les vraies enseignes solidaires comme Emmaüs, Geev ou Les Ressourceries une fois que tous les autres auront faits leur place et captés les consommateurs, qui va encore leur donner des produits d'occasion ayant un peu de valeur et faire tourner la solidarité ?

Nos articles similaires :

Découvrez tous nos articles d'aide à la consommation ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article