Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant au service des consommateurs !

Conso : comment éviter les arnaques sur les réseaux sociaux ?

Dans cet article nous allons examiner les arnaques les plus répandues à travers les réseaux sociaux, mais aussi voir comment s'en prémunir bien entendu. Lieux d'échanges et de découvertes mais aussi d'information, c'est l'endroit idéal pour les personnes mal intentionnées qui souhaitent profiter de votre crédulité et de celle de nos enfants.

Déroulé de l'article :

choix-reseaux-sociaux
crédit image : pixabay - geralt

 

Comment éviter les arnaques sur les réseaux sociaux :

Avant de déjouer les diverses arnaques sur les réseaux sociaux, il faut savoir les définir et les repérer. Elles sont assez nombreuses car peuvent provenir aussi bien de personnes mal intentionnées que d'organisations plus organisées. Leur point commun c'est que c'est votre portefeuille qui les intéressent !

Pour parvenir à vous faire cracher au bassinet ce ne sont pas les possibilités qui manquent, mais pour résumer il y a deux options : vous voler vos données à l'aide d'un logiciel malveillant, soit vous les demander en vous faisant croire que c'est pour votre bien.

  • Les réseaux structurés et arnaqueurs aguerris :

Les organisations mieux structurées vont plutôt essayer d'installer sur votre ordinateur un logiciel qui va siphonner vos données, y compris bancaires, en se faisant passer pour une administration ou un établissement de confiance. Cliquer sur un lien ou une image suffit à faire entrer le virus informatique.

Si leur champ d'action est plutôt les mails et SMS frauduleux, ils infiltrent aussi les réseaux sociaux. Mais le plus souvent sur ces derniers ce sont des arnaqueurs solitaires qui sont à l'oeuvre, un faux profil suffit à entrer en contact avec vous.

Ils peuvent vous proposer une rémunération en échange d'un service, souvent il faut virer de l'argent sur un compte en banque pour recevoir une somme plus importante par chèque. Sauf que ce dernier est faux ou sans provision, mauvaise idée puisque vous participez au blanchiment d'argent sale et perdez le votre, c'est interdit par la loi et vous risquez de gros problèmes.

D'autres techniques similaires vont vous faire miroiter un travail ou un service particulièrement bien rémunéré, dans tous les cas il ne faut jamais donner ses coordonnées bancaires ni accepter de réaliser des mouvements d'argent pour le compte d'un autre.

On retrouve dans tous les cas les mêmes techniques qui visent à jouer sur l'empathie, la solitude ou l'avidité. Un peu d'argent en plus ne fait jamais de mal, alors on vous propose d'en gagner facilement. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet sur le site du ministère de l'économie.

Les personnes isolées sont des cibles privilégiées pour les arnaqueurs, ils jouent sur la solitude et le mal être pour vous soutirer de l'argent. Le système est bien connu déjà, donc passons à la suite car nous n'en avons pas encore fini malheureusement.

  • Les influenceurs et personnalités avides :

Car les influenceurs sont aussi parfois des arnaqueurs, il y en a des bons bien entendu, mais beaucoup sont avides et ne pensent qu'à faire du fric. Légalement en faisant des placements de produits pour des marques, autrement dit de la publicité, mais souvent sans prendre la peine de vérifier la qualité.

Beaucoup gagnent de l'argent sur les ventes générées, donc plus leur communauté achète le produit présenté et plus l'influenceur gagne de commissions. Certains sont donc prêts à recommander des produits de mauvaise qualité pour gagner de l'argent, quitte à flouer leurs followers.

Mais d'autres ont encore moins de scrupules, quand la seule motivation qui reste est de gagner de l'argent les limites de la décence disparaissent. Alors tout est bon pour alimenter la machine à cash, faux bons plans et vraies arnaques du moment que ça rapporte.

Des sites de type « comment devenir riche » ou « gagner de l'argent facilement » sont nombreux et toujours de grosses arnaques. Si il était possible de devenir riche sans efforts et de gagner beaucoup d'argent tranquillement depuis son canapé, ça se saurait déjà depuis longtemps.

Bourse et trading, cryptomonnaies ou paris sportifs sont autant de possibilités pour vous faire miroiter de l'argent facile, la célèbre Nabilla a été condamnée l'été dernier pour avoir fait la promotion d'investissements boursiers en Bitcoin. Il semblerait que ses partenariats classiques et ses juteuses collaborations avec Prime Vidéo ne suffisent pas à assurer sont luxueux train de vie à Dubaï.

Elle avait en 2017 déjà fait la promotion d'une boutique en ligne sur Snapchat, qui s'est révélée être une arnaque. Ce n'était pas la seule puisque le contrat avait été passé via l'agence Shauna Events. Celle de Magali Berdah que l'on peut voir se pavaner sur les plateaux télé, s'improvisant intervieweuse de candidats à la présidentielle ou chroniqueuse chez Cyril Hanouna.

L'association Que Choisir alerte sur le business des influenceurs et met en avant ces pratiques peu reluisantes, courantes chez les stars de la téléréalité notamment. 60 Millions de Consommateurs mettait en lumière fin 2020 le business malsain de TikTok avec des influenceurs qui n'hésitent pas à faire raquer les adolescents.

Attention donc à tous ces influenceurs qui recommandent des produits ou des services sans même prendre la peine de vérifier leur qualité avant, et n'ont aucune compétence pour le faire. Demandez vous quelle est la légitimité de l'influenceur, si il ou elle a les compétences pour recommander tel produit ou tel service, et si il a bien été essayé avant ?

Malheureusement ce sont eux qui ont des millions d'abonnés, beaucoup d'enfants et d'adolescents d'ailleurs, quand les comptes plus sérieux ayant une vraie expertise sont quasiment invisibles. D'autres essaient justement de les dénoncer et sont menacés comme le relate un article du Monde mis en ligne il y a quelques jours.

Mais les profils experts n'intéressent personne, ni les marques si ils ne sont pas prêts à passer sous silence les mauvais côtés, ni les réseaux sociaux car ils ne leur rapportent pas grand chose, et malheureusement pas les consommateurs non plus apparemment.

Par exemple nos pages Facebook et Instagram comme notre chaîne YouTube plafonnent à moins de 500 followers, nous avons pourtant une réelle expertise dans la high-tech et la consommation. Quand nous recommandons un produit ou un site nous l'avons vérifié et testé, il a fait l'objet d'un article complet évoquant ses qualités mais aussi ses défauts, afin que vous puissiez choisir en ayant toutes les informations à disposition.

choisir
crédit image : pixabay - geralt

 

Analyse du fonctionnement des réseaux sociaux :

Le point commun des réseaux sociaux est qu'ils gagnent de l'argent en vendant vos données personnelles à des entreprises, des marques ou des médias, voir même à des influenceurs avides et des personnes mal intentionnées. 

En gros à tous ceux qui veulent diffuser de la publicité sur le réseau, en maximisant au mieux leurs investissements. Que ce soit pour vendre un produit ou un service, mettre en avant un site internet ou des bons plans, mais aussi tout simplement pour obtenir une meilleure visibilité et faire grandir sa communauté.

C'est le ciblage, car en effet si vous affichez une publicité pour un jeu vidéo à quelqu'un qui n'a pas la console de jeu compatible, à priori ça ne sert pas à grand chose. Comme cet affichage est payant, le réseau pour mieux vendre ses espaces publicitaires a tout intérêt à faire en sorte que l'annonceur s'y retrouve.

Par exemple sur Facebook et Instagram il n'est pas possible de refuser les cookies, en total mépris des lois européennes, avec eux soit vous acceptez qu'ils fassent ce qu'ils veulent de vos données personnelles, soit vous dégagez !

Sur Whatsapp ce sont même les conditions générales d'utilisation qui sont rendues obligatoires, sans la possibilité de choisir de les refuser comme le dénonce l'UFC Que Choisir. Sans surprise ce sont toutes les sociétés de Meta (ex Facebook), qui n'a qu'un seul et unique but : faire du fric, un maximum de fric !

Voilà donc pour le constat et la raison pour laquelle les réseaux sociaux sont gratuits, tout simplement car ses utilisateurs sont le produit qui est revendu. Et comme nous le révélions dans notre article sur le metaverse, ce n'est qu'un début. Car demain Meta analysera même les expressions de votre visage, pour mieux vous afficher de la publicité juste sous les yeux.

facebook-pub
  • Comment Facebook harcèle les comptes professionnels

Le réseau social star est particulièrement en pointe et agressif dans ce domaine, mais vous qui êtes utilisateurs particuliers ne voyez pas l'envers du décor. Nous qui sommes un média avec donc un compte professionnel pour le partage de nos publications sur Facebook et Instagram, sommes littéralement assiégés.

Ce que vous ne savez pas c'est que Facebook nous envoie quasiment tous les jours des notifications ou des messages pour nous proposer de diffuser de la publicité sur leur réseau, pas gratuitement bien entendu même si vous avez le droit à un bonus de 20€ la première fois. À chaque fois que nous postons un article, ils nous enjoignent également à le "booster" et à ajouter un lien d'achat.

Car il faut aussi maintenant que vous achetiez directement sur le réseau social, plutôt que de passer par un site de e-commerce, comme ça vous ne vérifiez pas les informations vendeurs et autres éléments importants à prendre en compte lors d'un achat. Un véritable harcèlement que nous ne devons pas être les seuls à subir, d'autant plus que ça ne nous intéresse pas de toute façon.

Pire nous avons beau nous désabonner de ces mailings (visuel ci-dessus) il n'y a rien à faire on en reçoit 3 ou 4 par semaines, sans compter les notifications incessantes directement sur la page d'administration de notre compte Facebook. C'est d'ailleurs contre productif puisque plus ils nous harcèlent et moins nous avons envie de leur donner de l'argent.

Nous sommes contre le ciblage publicitaire et n'en affichons pas sur notre site, donc n'allons pas le faire sur les réseaux sociaux et n'avons de toute façon rien à vous vendre. Si ce n'est notre vision de ce que risque de devenir notre monde entre des mains peu scrupuleuses, mais ça ne rapporte rien (à part des ennuis).

C'est peut-être une des raisons pour lesquelles nous avons peu de followers et de likes d'ailleurs, mais peu importe. Notre vision de l'information n'est pas pécunière comme c'est malheureusement de plus en plus le cas, y compris dans les médias plus traditionnels qui travaillent désormais surtout pour faire des bénéfices.

time-to-change
crédit image : pixabay - geralt

 

Les données personnelles : le nerf de la guerre et un danger pour nos libertés !

Néanmoins, si vous aurez compris que nous ne sommes pas de grands fans des réseaux sociaux et du ciblage publicitaire, il faut tout de même aussi préciser un autre aspect. Car certains politiques sont tentés de recueillir nos données personnelles (y compris biométriques), en arguant qu'on les donne bien à ces entreprises privées.

Sauf que les réseaux sociaux veulent (juste) vendre de la publicité, alors que les politiques veulent vous surveiller. Hors la grosse différence c'est que Google ou Facebook n'ont pas de policiers, pas d'armée ni de prisons dans lesquelles ils peuvent vous enfermer pour vous réduire au silence si votre comportement ne leur plaît pas.

Il faut donc être vigilants car ça fait une différence énorme, et la France qui est régulièrement condamnée pour ne pas respecter la loi européenne sur la conservation des données personnelles, pourrait devenir à terme aussi autoritaire que la Russie ou la Chine !

Car elle est lentement en train de mettre en place tous les outils nécessaires à une surveillance de masse de la population, toujours sous couvert de nous protéger : du terrorisme, d'une pandémie ou d'une guerre en jouant sur les peurs.

Mais si de telles mesures peuvent être utiles parfois, le problème est que l'on ne retrouve jamais l'intégralité des libertés perdues. Du coup on glisse très progressivement vers un état qui surveille et contrôle ses citoyens, mais le jour ou un gouvernement voudra franchir le pas il aura tout le nécessaire à disposition.

Pour en revenir à notre sujet du jour, plusieurs administrations ont les pleins pouvoirs pour vérifier tous vos profils sur les réseaux sociaux. Notamment le FISC pour vérifier que vos déclarations d'impôts correspondent au train de vie que vous y affichez.

Pour nous les deux limites à ne pas franchir, mais qui le seront un jour ou l'autre, c'est l'identification biométrique et notamment la reconnaissance faciale, qui pourrait à l'aide de caméras vous identifier partout et tout le temps. L'autre c'est la géolocalisation, qui permet de savoir en temps réel où vous vous trouvez, avec ces deux outils supplémentaires nous ne serons plus un peuple libre.

Bref ce n'est pas le sujet, mais si nous ne voulons pas que nos enfants vivent avec un permis de citoyen à points comme en Chine, ou soient mis en prison car ils protestent contre des mesures gouvernementales. Mieux vaut dès maintenant refuser de renoncer à nos libertés, et exiger qu'elles soient restituées quand des situations nécessitent de nous en priver ponctuellement.

Nos articles similaires :

Retrouvez toutes les actualités d'aide à la consommation ici

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article