Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant au service des consommateurs !

Actus : le marketing publicitaire n'a t'il donc plus aucune limite ?

Dans cet article nous allons à nouveau mettre en avant la débilité, désolé mais il n'y a pas d'autre terme, de certaines marques et consommateurs qui repoussent toujours les limites de la connerie humaine et du marketing à outrance.

Dans la même veine que la célèbre marque à la pomme qui manie la communication commerciale à merveille, nous avons de nombreux nouveaux exemples hallucinants de marketing publicitaire et le dernier en date est édifiant.

Mais le pire au final c'est que ça marche, nous sommes des consommateurs et essayons justement d'aider les autres à consommer le plus intelligemment possible, et ça nous irrite de voir que certains d'entre nous sont prêts à tout pour on ne sait quelle raison.

gamme-vetements-lidl
crédit image : Lidl - tous droits réservés

 

Le dernier exemple en date : les baskets de Lidl

Ce qui nous a décidé d'écrire cet article c'est la lecture de nombreuses actualités dans la presse nationale ces dernières semaines relayant la folie qui s'est emparée de certains consommateurs, suite à la mise en vente de baskets par l'enseigne de grande distribution Lidl.

Savamment orchestrée et coutumière de ce type d'opérations la firme allemande n'en est pas à son coup d'essai, cette fois ils ont fait le buzz avec des baskets multicolores, comme l'expliquent brillamment nos confrères du Figaro dans un article visible ici.

Ils ont lancé une gamme de vêtements aux couleurs de Lidl en prenant bien soin de sous estimer les quantités nécessaires pour organiser la suite des événements et s'assurer le buzz, opération réussie puisque les baskets vendues 12,99€ se sont aussitôt retrouvées en vente sur les places de marché à des prix indécents.

Quelques petits malins ont joué des coudes afin d'acheter les baskets en magasin et les revendre beaucoup plus cher sur internet : proposées sur eBay, Le Bon Coin ou Rakuten pour un prix oscillant de 300€ à près de 5.000€ la paire de baskets bas de gamme.

Mais le pire c'est que d'autres consommateurs sont prêts à dépenser de telles sommes, même si celles à 4.900€ ne devraient tout de même pas se vendre à ce tarif, pour s'offrir la sacro-sainte sneakers et l'exposer dans son dressing.

Privant ainsi un pauvre qui aurait été bien content de s'équiper d'une nouvelle paire de baskets à moindre prix, nous n'avons rien contre les collectionneurs mais il y a tout de même des limites à la bêtise, et là on atteint tout de même un niveau de connerie assez impressionnant.

On peut militer pour une société plus responsable et pour l'environnement, contre les géants américains qui s'accaparent le marché français et européen comme nous l'évoquions dans notre article sur les GAFA mais tant que les consommateurs seront irresponsables rien ne changera car ce sont eux qui décident.

sneakers-lidl
crédit image : Lidl - tous droits réservés

Conclusion :

Un bel exemple de cercle vicieux avec des consommateurs avides qui vont se lever aux aurores pour acheter les produits puis les revendre sur internet dans le seul et unique but de gagner de l'argent sur le dos d'autres consommateurs, qui vont leur racheter bien plus cher que la valeur réelle tous contents d'avoir le sentiment de posséder quelque chose de plus que les autres.

Et une marque qui organise tout ça en faisant son buzz à moindre frais, alors il est vrai que nous disons aussi tout le temps que le budget publicitaire n'est pas dans le produit, mais procéder de la sorte en organisant volontairement des ruptures de stock est peut-être finalement encore pire.

Dans tout ça nous nous demandons qui sont les plus idiots : la marque qui joue de ce système malsain pour faire sa publicité, les consommateurs qui se disent que c'est une bonne façon de se faire un billet en spéculant ou les consommateurs qui sont prêts à tout pour posséder des produits d'une marque quitte à payer plus de 10 ou 20 fois leur prix réel.

Nous avons pris cet exemple criant avec des crétins, c'est en tous cas notre avis vous l'aurez compris, qui sont prêts à payer des baskets bas de gamme plus cher que celles de grandes marques pour on ne sait quelle raison, mais il y en a d'autres.

Par exemple pendant les fêtes de fin d'année c'est un des géants américain du fast-food, à savoir KFC qui lui faisait le buzz comme jamais avec une console de jeux vidéo intégrant un tiroir chauffant pour garder ses pilons de poulet au chaud pendant que vous jouez, même BFM TV a relayé l'information.

Alors après chacun fait ce qu'il veut avec son argent mais on ne peut pas d'un côté souhaiter une société de consommation plus responsable et dénigrer les GAFA, tout en relayant comme des actualités amusantes de l'autre des consommateurs égoïstes complètement abrutis par la communication des marques.

Le problème c'est qu'ils sont apparemment nombreux mais ne croyez pas que ce sont des opérations altruistes pour vous faire bénéficier de baskets à prix coûtant ou d'une console vraiment utile, ce n'est que de la communication pour attirer le chaland et toujours gagner plus d'argent !

Nos articles similaires :

Retrouvez toutes les actualités ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article