Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant, par des consommateurs pour les consommateurs !

Consommation : les opérateurs mobiles développent le contrôle parental

À l’heure de la digitalisation, il est de plus en plus simple d’accéder à Internet librement et sans aucun contrôle extérieur. Les jeunes générations sont ainsi de plus en plus exposées à une mauvaise utilisation d’Internet. Les adolescents représentent effectivement une génération très connectée. De nombreuses dérives se produisent sur Internet : harcèlement, exposition à des contenus violents ou pornographiques, et bien plus encore.

Comment protéger le jeune public de cette exposition quasi permanente sur la toile ? Les systèmes de contrôle parental ont vu le jour en réponse à cette problématique et permettent ainsi de réguler l’utilisation d’Internet faite par notre cible. Nous allons désormais vous expliquer le fonctionnement et le champ d’application du contrôle parental.

controle-parental
crédit image : pixabay - maciej326

 

Le fonctionnement d’un système de contrôle parental

Depuis la création des smartphones, ce phénomène n’a fait que s’amplifier. Aujourd’hui, presque tout le monde possède un téléphone portable avec une connexion internet. En quelques clics, n’importe qui peut donc accéder à une information online et la partager comme bon lui semble. C’est en partant de ce constat qu’ont été créés les premiers systèmes de contrôle parental. De quelle manière fonctionnent-ils ?

Tout d’abord, un contrôle parental, ou filtrage parental, est un service permettant de réguler l’utilisation Internet d’un public visé. Cette cible est principalement constituée des adolescents et également des enfants ayant déjà un accès au web via un téléphone portable ou un ordinateur. Ce type de système peut ainsi restreindre des programmes comme Youtube ou autres plateformes vidéo. Il sert aussi à limiter l’accès à certaines applications sur smartphone ou tablette.

Si l’on se concentre sur le marché de la téléphonie mobile, de nombreux opérateurs proposent aujourd’hui la possibilité d'opter pour un forfait de téléphone avec le contrôle parental en option. Ces systèmes sont disponibles grâce à de nombreuses applications généralement indépendantes des opérateurs.

Leur fonctionnement est simple puisqu’il suffit d’installer un logiciel dédié sur l’appareil visé. Le logiciel est ensuite protégé par un mot de passe connu uniquement par les administrateurs. Ces derniers ne sont autres que les parents et ils peuvent ainsi modifier les paramètres comme bon leur semble.

Attention toutefois, le filtrage est plus efficace quand il est réalisé au niveau de la connexion internet. Sinon, il peut être installé dans le système d’exploitation de l’appareil en question mais il ne filtre donc pas le contenu des autres systèmes et appareils.

De surcroît, le contrôle parental permet de réduire les risques d’addiction aux écrans. Certains enfants sont effectivement incapables de gérer leur temps passé derrière les écrans. L’avancée de l’âge du premier téléphone mobile n’a fait qu’amplifier cette situation. De cette manière, l’installation d’un système de filtrage sur un smartphone peut permettre de contrôler la durée passée en ligne et également limiter l’installation de nouvelles applications.

A ce jour, les principaux logiciels de contrôle parental proposés sur le marché sont les suivants : ParentalFilter, ESET Internet Security, KiddyWeb Free Edition, CYBERsitter, Family & Others users, Remo MORE, Qustodio et Norton Online Family.

La liste n’est évidemment pas exhaustive et les fournisseurs d’accès à Internet proposent également leurs propres solutions de contrôle parental, gratuites ou payantes.

 

Les opérateurs mobiles et le contrôle parental

Les nouvelles générations n’imaginent plus leur vie sans téléphone mobile. Le smartphone est devenu le meilleur ami de l’homme, et surtout des jeunes. Les opérateurs se doivent donc d’encadrer la pratique d’Internet en incluant dans leurs offres des systèmes de contrôle parental.

Le smartphone a beau être pratique, voire indispensable, il peut être dangereux s’il n’est pas utilisé correctement par certaines catégories d’utilisateurs. Nous parlons majoritairement ici des jeunes personnes, moins aptes à se protéger lorsqu’elles surfent sur le net. Il se trouve que les opérateurs ont su saisir ce créneau et proposent désormais des services de contrôle parental optionnels à leurs forfaits mobiles.

Cela permet aux parents de surveiller l’activité en ligne de leur progéniture, et donc d’être rassurés. Les offres existantes sur le marché sont généralement semblables les unes aux autres et permettent aux parents de filtrer la navigation web de deux manières : en sélectionnant grâce à une liste, les sites où leurs enfants peuvent naviguer, ou en autorisant une navigation libre, à l’exception de plusieurs sites spécifiques préalablement définis.

Ce type de contrôle permet aussi de bloquer ou de limiter le temps passé sur certaines applications. Attention toutefois, en fonction des opérateurs mobiles l’option est parfois disponible uniquement sur Android. L’avantage principal de ce type de service est que les parents ont accès à un rapport journalier et hebdomadaire quant à l’utilisation faite par leurs enfants. Ainsi, ils ont la possibilité de bloquer l’accès à Internet sur l’ensemble des appareils visés et quand bon leur semble.

securite-controle-parents
crédit image : pixabay - geralt

Les réseaux sociaux, un terrain de jeu à ne pas négliger

Le contrôle parental peut être un outil efficace plus spécifiquement en ce qui concerne les réseaux sociaux. Le partage d’informations et de photographies s’effectue très souvent via ces canaux. Il faut donc s’assurer que ces échanges se fassent de manière sécurisée. Les enfants et adolescents peuvent effectivement être exposés à la cyberintimidation ou encore au harcèlement, il est donc indispensable de prévenir ces risques.

Environ 70% des 11-14 ans sont effectivement inscrits sur un réseau social. Souscrire un service de contrôle parental permet de protéger ses enfants des dangers des réseaux sociaux.

Les plus connus et populaires d’entre eux sont Instagram, Facebook, Tik Tok, ou encore Snapchat. Les risques sont élevés sur la toile car des personnes malveillantes peuvent très facilement entrer en contact avec des jeunes, parfois plus influençables.

L’idée ici n’étant pas de proscrire les réseaux sociaux, mais plutôt de contrôler leur utilisation et de prévenir des potentiels risques encourus. Dans ce cas précis, la mise en place d’un système de contrôle parental est donc le meilleur moyen de sécuriser l’accès à Internet et d’avoir un œil sur l’activité en ligne de ses enfants.

Cette surveillance internet peut s’effectuer à différents niveaux et repose tout d’abord sur la limitation de la connexion internet à un seul périphérique. Ensuite, il est primordial de mettre en place un contrôle parental bien paramétré et de limiter le réseau internet et la box aux appareils.

Il peut être nécessaire de limiter l’accès à un seul navigateur internet et d’y ajouter des extensions non modifiables. En dernier lieu vient le refus des réseaux sociaux aux jeunes enfants si les options précédentes ne sont pas suffisantes.

En résumé, le contrôle parental est un moyen efficace pour protéger ses enfants de l’exposition aux contenus parfois choquants d’Internet. Les jeunes ne sont effectivement pas toujours armés psychologiquement pour faire face à la violence du net.

Ici, il est donc du devoir des parents de leur inculquer une certaine éducation numérique. Cette dernière a pour objectif de sécuriser l’expérience online des enfants, quel que soit l’appareil utilisé : smartphone, ordinateur ou encore tablette.

Tous les articles d'aide à la consommation ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article