des astuces et conseils pour vous aider à mieux consommer au quotidien !

Conso : les français et le sucre dans l'alimentation

Les français consomment en moyenne 25 kilos de sucre chaque année, ce qui fait quand même l'équivalent de 68 grammes par jour c'est bien plus parlant. Mais c'est même largement plus en réalité, car ce chiffre ne prend pas en compte les sucres naturellement présents dans les fruits ou le lait.

Sauf que la quantité recommandée est de 25 grammes par jour, essayons de comprendre tous ces chiffres et de voir comment nous arrivons à ingurgiter autant de sucre chaque jour sans même s'en rendre compte.

 

Sucres : une consommation excessive chez les français

Si vous voulez mieux vous rendre compte de ce que ça représente, sortez votre balance et déposez dessus 68 grammes de sucre en morceaux, c'est assez hallucinant. Mais aussi alarmant car la limite conseillée par l'OMS est de 50 grammes par adulte et par jour, l'organisation recommande une consommation journalière de 25 grammes.

Le paradoxe c'est que depuis les années 70 les particuliers ont largement diminué leur utilisation de sucre (en ajout direct), passant de 60% à seulement 20%. D'un côté nous réduisons notre consommation mais elle continue pourtant d'augmenter, comment cela s'explique t'il ?

L'explication est toute simple, nous cuisinons de moins en moins et nous achetons de plus en plus de produits ultra transformés, hors l'industrie agro-alimentaire elle dans le même temps augmente les sucres. On en retrouve dans de nombreuses préparations culinaires et parfois même en très grande quantité, notamment dans les produits à destination des enfants.

Le sucre étant mis en cause dans certaines pathologies comme le diabète, l'hypertension ou les maladies cardio-vasculaires. Il se cache dans les aliments ultra transformés sous différentes formes : dextrose, saccharose, sirop de glucose, etc... Sans même parler des graisses et de l'huile de palme omniprésentes également.

Mais ne comptez pas sur nous pour venir remettre en cause l'industrie agro-alimentaire qui, c'est bien connu, est pétrie de bonnes intentions pour nous permettre de mieux manger et œuvre de tout son cœur pour nourrir la planète. C'est ironique vous l'aurez compris, il n'y a que les bénéfices qui comptent pour les multinationales quelles qu'elles soient.

diffrents-types-sucres
différents types de sucres (image d'illustation) - crédit image : pixabay - maxmann

 

Sucres : produits allégés, que dit la réglementation ?

Il faut bien entendu également faire attention aux allégations sur les produits soit disant meilleurs pour la santé, car ils sont parfois pires encore entre additifs et édulcorants en tous genres. Voyons ce que dit la réglementation sur les produits allégés, puisque les mentions sur les étiquettes doivent répondre à des normes.

En effet un produit portant la mention « réduit en sucres » ou « sucres réduits » doit contenir à minima 30% de sucres de moins que dans le produit similaire classique. Pour indiquer une mention « allégé » ou « light » ou « zéro » c'est la même chose mais avec une précision sur l'étiquette des caractéristiques de cet allègement en sucres.

Les produits portant la mention « faible teneur en sucre » ne doivent pas contenir plus de 5% de sucre (ou 5 grammes pour 100 grammes de produit) dans les aliments solides, contre 2,5% dans les produits sous forme liquide (jus de fruits, lait, etc...).

Enfin, la mention « sans sucre » elle indique que le produit contient moins de 0,5% de sucre, soit 0,5 gramme de sucres pour 100 grammes ou 100 millilitres. Si vous surveillez votre ligne mieux vaudra donc opter pour les produits sans sucres ou à faible teneur, et faire attention aux éventuels édulcorants.

Car dans la famille des édulcorants il y a également des différences, certains comme par exemple la stévia sont naturels mais bien d'autres sont chimiques comme l'aspartame ou la saccharine.

sucres-edulcotants-pouvoir-sucrant
le pouvoir sucrant des sucres et édulcorants - crédit image : édulcorant.eu

Bref, pour plus d'informations nous vous conseillons de consulter le dossier spécial sucre sur le site de l'INC (Institut National de la Consommation) qui est très complet sur ce sujet, qui mérite bien plus d'explications même si nous avons essayé de résumer les principales informations.

Au final mieux vaut rester sur une consommation de sucres naturels issus des betteraves ou de la canne (sans oublier le miel), mais en surveillant les quantités et en évitant les produits ultra transformés. Peu connu le fructose est le sucre contenu naturellement dans les fruits, il est vendu sous la forme de sucre en grain en grandes surfaces et son pouvoir sucrant est un peu plus élevé.

Pour connaître la teneur en sucre d'un produit il suffit de regarder le petit tableau nutritionnel, comme nous l'indiquions dans notre article sur comment lire les étiquettes. Et plus généralement vous devriez prendre l'habitude de plutôt regarder le dos des paquets, car sur le devant on ne trouve guère que de la communication marketing.

Découvrez quelques articles similaires :

Retrouvez tous nos articles d'aide à la consommation ici

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article