des astuces et conseils pour vous aider à mieux consommer au quotidien !

Actus : la nouvelle réglementation des allégations environnementales

Derrière ce titre un peu complexe peut-être, se cache une évolution de la réglementation des argumentaires marketing autour de l'environnement. Comme les sondages montrent que les français(es) sont de plus en plus sensibles à cette thématique, les marques ajoutent pleins de mentions sur leurs produits pour vous donner envie de les acheter.

 

Allégations environnementales : des interdictions et plus d'information

Dans le petit monde merveilleux des multinationales, plutôt que d'améliorer ses produits on préfère payer grassement un service marketing pour tromper les consommateurs. Avec des jolis packaging qui vous promettent des produits sains, bons pour la santé, qui vous aident à maigrir, etc...

La dernière tendance c'est le greenwashing, qui permet aux industriels polluants de laver plus vert que vert pour faire croire qu'ils sont respectueux de l'environnement (et ils s'en donnent à cœur joie). Ce sont les allégations environnementales, qui sèment la confusion et sont bien souvent invérifiables car non prouvées scientifiquement.

Dans le cadre de la loi AGEC, la France vient d'interdire certaines de ces mentions : « biodégradable », « bon pour la planète », « neutre en carbone » et « respectueux de l'environnement ». C'est déjà ça, mais laisse encore de la marge aux publicitaires pour vanter les qualités environnementales de produits et services qui n'en ont pas vraiment.

Mais une autre contrainte vient d'entrer en vigueur, l'obligation pour les fabricants de mettre à disposition des consommateurs une fiche produit dématérialisée, qui devra mentionner les caractéristiques environnementales de chaque produit à travers une série d'informations.

Les nouvelles informations environnementales obligatoires :

  • la proportion de matière recyclée

  • la recyclabilité du produit

  • la compostabilité ou son caractère réemployable

  • la présence de substances dangereuses

  • la présence de métaux précieux et/ou de terres rares

Pour les vêtements il y a deux autres informations désormais obligatoires : la traçabilité géographique des trois grandes étapes de fabrication (tissage, teinture et assemblage) ainsi qu'un avertissement au sujet du rejet de fibres microplastiques lors du lavage des tissus majoritairement synthétiques.

Ces nouvelles contraintes sont entrées en vigueur depuis le 1er janvier, elles concernent la majorité des produits manufacturés : articles de sport, bricolage, électroménager et électronique grand public, meubles, piles et batteries, produits ménagers contenant des produits chimiques, vêtements et chaussures,  voitures et autres moyens de locomotion motorisés.

Mais elle ne s'applique pas pour tout le monde, sinon ce serait trop simple : sont concernés en 2023 uniquement les produits des entreprises qui commercialisent au moins 25.000 unités par an et font un chiffre d'affaire de plus de 50 millions d'euros. En 2024 seront concernés les produits des entreprises à plus de 10.000 exemplaires et 10 millions d'euros et à partir de 2025 celles qui commercialisent plus de 10.000 produits par an pour 5 millions d'euros de chiffre d'affaire.

Source : ministère de la transition écologique

vidéo ConsoMag sur les allégations environnementales - crédit : Institut National de la Consommation

Voilà qui est très bien et va dans le bon sens, mais que nous n'avons pas encore remarqué en magasin ni sur les gros sites de vente en ligne. Car si la loi indique que ces informations doivent être aisément accessibles aux consommateurs, il semble que nous n'ayons pas la même vision de ce qu'est l'accessibilité.

Le décret entré en vigueur en avril 2022, nous avons été chercher, dit très exactement : « Cette information est rendue disponible dans les conditions et selon les modalités prévues à la sous-section 1 de la section 3 du chapitre Ier du titre VII du livre Ier de la partie réglementaire du code de la construction et de l'habitation. » Vous voyez, c'est d'une limpidité déconcertante.

On pourrait penser à un QR Code à scanner ou a un petit affichage intégré dans le packaging, par exemple comme le "tableau des valeurs nutritionnelles". Ou le code barre puisqu'il existe déjà plusieurs applications smartphone qui proposent cette possibilité, pour obtenir des informations fiables et indépendantes sur de nombreux produits comme celle de Que Choisir par exemple.

Mais non, pour le gouvernement un accès simple à ces informations, c'est avoir une page sur son site internet qui les mentionne et qui doit être trouvable sur un moteur de recherche. Autrement dit, si en tapant les bons mots clés sur Google vous avez accès à la page en question sur le site tentaculaire d'une multinationale, tout le monde y a facilement accès.

C'est vrai que nous faisons déjà tous des recherches complexes sur internet pendant que nous faisons nos achats en magasin, ah non pas vous ? Aller chercher une fiche produit au fin fond d'un site internet pour trouver les informations, il n'y a pas plus simple.

Du coup les associations de consommateurs rappellent que pour consommer responsable mieux vaut se fier à l'écolabel européen, aux indications de l'étiquette énergétique et de l'indice de réparabilité. Privilégier les circuits courts et l'économie circulaire plutôt que d'aller chercher ces informations. Certes intéressantes mais dont on doute qu'elles soient si faciles à trouver pendant que l'on fait ses achats, puisque ni les producteurs ni les distributeurs n'ont un intérêt à faciliter leur accès aux consommateurs.

Elles n'en restent pas moins intéressantes à consulter, et nous vous conseillons de le faire quand vous préparez un gros achat qui mérite réflexion, pour lequel vous aurez le temps de vous pencher sur ces paramètres : canapé, téléviseur, machine à laver, etc... Mais pour les achats du quotidien, ça semble par contre bien complexe.

Retrouvez toutes les actualités intéressantes ici

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article