Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant, par des consommateurs pour les consommateurs !

Actualités : zoom sur le nouveau Diagnostique de Performance Énergétique (DPE)

Il y a quelques semaines nous évoquions la nouvelle étiquette énergétique des appareils électroniques et c'est maintenant au tour du classement DPE qui classe les habitations par niveau de performances énergétiques de changer.

Hors à partir du 1er juillet 2021 le diagnostic de performance énergétique d'un logement change avec un nouveau classement bien plus complet mais aussi désormais obligatoire, ce n'est pas un simple ajustement mais un grand changement que nous vous proposons de découvrir dans notre article.

 

Ce qui change avec le nouveau Diagnostique de Performance Énergétique :

diagnostic-performance-energetique

Le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) entre en vigueur à partir du 1er juillet 2021 et a pour vocation d'informer l'acquéreur, le locataire ou le propriétaire de la qualité énergétique du logement : maison, immeuble ou copropriétés.

Il devient obligatoire et doit être transmis par le propriétaire pour toute vente d'un bien immobilier mais aussi dans le cadre d'une location, il peut également bien entendu être toujours établi en dehors d'une transaction à titre informatif.

Bien plus complet le nouveau DPE prendra désormais en compte de nombreux éléments qui ne l'étaient pas dans l'ancienne version, complété dans le cadre de la loi sur la "lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets".

Cette loi modifie le « code de la construction et de l'habitation » que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien, mais comme les autres textes de loi c'est assez rébarbatif donc nous allons essayer de simplifier les principales mesures pour voir à notre niveau ce qu'elles impliquent.

Car si l'ancien DPE se contentait de vérifier les matériaux de construction et leur capacité d'isolation le nouveau va beaucoup plus loin et prend en compte aussi tout l'intérieur : équipements de chauffage et de production d'eau chaude, éclairage, ventilation et refroidissement, etc...

Mais aussi pour chaque équipement la quantité d'énergie consommée chaque année et une évaluation des dépenses annuelles qui en découlent ainsi que la quantité des émissions de gaz à effets de serre, pouvant même aller jusqu'à inclure la vérification du dernier entretien annuel de votre chaudière !

Enfin un dernier onglet prend en compte si le bâtiment produit de l'énergie renouvelable (par exemple via des panneaux solaires) ou non, et indique des recommandations visant à améliorer sa performance énergétique avec évaluation du coût et de l'efficacité des améliorations proposées.

Tout ça donne donc un nouveau barème de calcul particulièrement complexe qui permet de classer le bâtiment dans la nouvelle grille, qui reste elle identique avec un classement de A à G pour classer les habitations en fonction de leurs performances.

Nous n'allons pas beaucoup plus rentrer dans le détail car comme vous aurez pu le remarquer c'est assez complexe avec l'arrivée de nombreux nouveaux indicateurs qui s'ajoutent aux anciens et mieux vaut faire appel si nécessaire à des spécialistes que nous ne sommes pas pour bien s'informer.

Autre élément important tout de même le barème change également avec une modification des seuils : la classe A passe d'une consommation maximale de 50 kWh/an à 70 kWh/an, la classe B jusqu'à 110 kWh/an au lieu de 130 auparavant et ainsi de suite jusqu'à la classe G.

Enfin les logements classés F et G auront désormais l'obligation d'entreprendre des travaux d'améliorations énergétiques pour atteindre la classe E, sans quoi ils ne pourront ni être loués ni être vendus ce qui est une nouveauté sans doute nécessaire mais qui pose pas mal de questions.

nouveau-dpe
crédit image : INC (Institut National de la Consomation)

 

Ce que change le nouveau DPE pour nous, les consommateurs :

Ce qui nous intéresse par contre c'est donc l'impact sur nous autres consommateurs, locataires ou propriétaires indépendants avec l'entrée en vigueur de ce nouveau diagnostic de performance énergétique, déjà vous l'aurez compris le faire établir par un professionnel va devenir beaucoup plus onéreux.

Néanmoins il n'est pas nécessaire de le faire souvent à moins de vendre son logement, pour ce qui est des locations avouons que nous n'avons pas trouvé à quelles occasions il était obligatoire donc il faudra vous renseigner pour en savoir plus dans ce cas précis.

Ensuite si l'idée d'inclure l'ensemble des équipements énergétiques est bonne elle pose certains problèmes en matière de libertés puisque vous devrez fournir factures et même les preuves de l'entretien des équipements à la personne qui établira le diagnostic.

Ce qui n'est certes pas bien méchant mais de nombreuses lois sont déjà entrées en vigueur pour pouvoir ficher les citoyens, les surveiller en ligne (achats et ventes, communications et même vos réseaux sociaux), et des expérimentations de suivi entre biométrie et reconnaissance faciale sont déjà en cours pour compléter un dispositif de surveillance généralisée.

Alors certes nous n'en sommes pas là, et espérons le encore loin, mais il n'en reste pas moins que tout l'attirail permettant une surveillance globale des citoyens est en train de se mettre en place, et quand il sera complet rien ne pourra empêcher un gouvernement mal intentionné de transformer la France en dictature.

Mais ce n'est pas le sujet, juste un petit aparté car tout ça ne laisse rien entrevoir de bon pour l'avenir et pour les prochaines générations, les modèles russes ou chinois n'étant plus si loin de nos frontières et il serait bien que tout le monde en prenne conscience.

Donc avec tous ces éléments y compris les équipements et la consommation réelle le professionnel établi le nouveau DPE de votre logement en fonction de l'ensemble de ces critères. Ce qui change donc hors un prix plus élevé c'est que le classement actuel de votre habitation peut changer.

D'après le résumé fait par l'INC (Institut National de la Consommation) certaines habitations pourraient gagner une classe énergétique sans rien faire car l'échelle change également comme nous l'avons vu en première partie, ce qui pourrait dès le mois de juillet lui faire gagner ou perdre de la valeur sans pourtant que rien n'ai changé au logement.

Mais l'autre nouveauté c'est que les bâtiments classés en F et G seront soumis à des obligations d'améliorations sans quoi il sera impossible pour leurs propriétaires de les louer ou de les vendre, une mauvaise nouvelle pour ceux qui n'ont pas de gros moyens et qui ne pourraient pas effectuer les travaux nécessaires donc ne pourraient pas vendre leur habitation.

Mais aussi sans doutes dans certains cas un casse tête pour les enfants dont les parents décéderaient et se retrouveraient avec un logement non conforme sur les bras qui ne serait donc plus vendable en l'état et pour lequel il faudrait donc réaliser des travaux, ou le laisser à l'abandon fautes de moyens.

Bref ce nouveau DPE est sans conteste une avancée mais il semble qu'il risque de ne pas faire que des heureux et les obligations pour les logements les moins bien classés sont sans doutes nécessaires mais aussi un nouveau poids supplémentaire pour ceux qui sont déjà les moins bien lotis et qui n'ont pas les moyens de faire les travaux nécessaires, même avec les aides d'état.

Nos articles similaires :

Retrouvez toutes les actualités ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article