Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant, par des consommateurs pour les consommateurs !

Habitat : obtenir un état des risques naturels et technologiques

Dans de précédents articles nous avions évoqué notamment les couvertures mobile et internet, un élément devenu important quand on change de logement surtout si comme nous vous êtes fans de technologies, ou télé-travaillez par exemple.

Un autre point crucial ce sont les éventuels risques naturels et technologiques que l'on ne connaît pas forcément quand on cherche son futur logement, pourtant il existe des outils numériques accessibles gratuitement en ligne qui permettent de s'informer.

Comme souvent leur seule limite est que personne ne les connaît et n'en fait la promotion, nous vous les faisons donc découvrir dans cet article dédié par conséquent quand vous en aurez besoin vous saurez que ça existe et les retrouverez facilement.

 

1ère option : le site internet de Géorisques

Dans ce domaine il existe même deux sites qui peuvent vous renseigner sur les éventuels risques d'un logement, notre favori car nous le trouvons plus simple d'utilisation et mieux organisé c'est Géorisques.

C'est un site gouvernemental qui termine donc en « .gouv » rattaché au ministère de la transition écologique et solidaire dont le contenu est mis à jour par la BRGM, le service géologique national basé à Orléans en Centre Val-de-Loire.

Sur la page d'accueil du site de Géorisques on trouve deux onglets, le premier pour se renseigner qui nous intéresse aujourd'hui et le second pour au contraire que chacun puisse indiquer un risque qui ne serait pas répertorié et qui fera l'objet d'une vérification si nécessaire avant d'être ajouté.

georisques

Géorisques répertorie sur l'ensemble du territoire national 12 risques dont 8 naturels et 4 technologiques, que nous vous avons listés ci-dessous :

  • Cavités souterraines

  • Feux de forêts

  • Inondations

  • Mouvements de terrains

  • Radon (gaz radioactif)

  • Retrait / gonflement des argiles

  • Séismes

  • Volcanisme

  • Installations classées (technologique)

  • Pollution des sols (technologique)

  • Registre des émissions polluantes (technologique)

  • Réseaux et canalisations (technologique)

Pour accéder à l'information que vous recherchez il suffit de cliquer sur l'onglet « connaître les risques près de chez moi » puis vous renseignez une adresse postale, une commune ou un numéro de parcelle cadastrale.

Le site vous affiche le résultat sur une nouvelle page avec le nombre de risques recensés pour le lieu sélectionné, mais aussi le nombre de fois ou l'état de catastrophe naturel a été déclaré avec le détail de la nature de la catastrophe (liste ci-dessus) et la date.

C'est donc vraiment intéressant car non seulement vous pouvez voir quels sont les risques inhérents à votre logement actuel ou votre future habitation, mais aussi de prendre connaissance de tous les événement recensés qui permettent de pondérer et de se faire une idée de si ils arrivent régulièrement ou de manière très ponctuelle.

Nous avons fait le test sur notre commune du Loir-et-Cher, résultat 8 risques recensés au total mais assez peu fréquents puisqu'il n'y a que 8 événements de faible ampleur recensés depuis 1989, pour résumer 3 inondations et 5 périodes de sécheresse.

Rien de bien méchant donc mais c'est surtout histoire de vous donner un exemple de ce que vous trouverez sur le site de Géorisques, très simple à utiliser et bien conçu il permet de s'informer facilement et devrait être une des bonnes habitudes à ajouter dans sa recherche de logement.

crédit images : Géorisques / brgm / ministère de la transition écologique et solidaire (cliquer pour agrandir)crédit images : Géorisques / brgm / ministère de la transition écologique et solidaire (cliquer pour agrandir)crédit images : Géorisques / brgm / ministère de la transition écologique et solidaire (cliquer pour agrandir)

crédit images : Géorisques / brgm / ministère de la transition écologique et solidaire (cliquer pour agrandir)

2ème option : Errial sur le site du Ministère de l'Écologie

La seconde option est attenante au site du ministère de l'écologie et se nomme Errial, c'est un site qui a été conçu justement pour les vendeurs ou bailleurs qui doivent dans certaines zones fournir un état des lieux des risques encourus aux futurs acheteurs ou locataires.

Le principe de fonctionnement est identique mais sur celui-ci vous devez sur la page principale renseigner une adresse précise ou le numéro de parcelle, il n'est pas possible de faire une recherche juste en entrant une commune, c'est habitation par habitation.

Les résultats ne sont pas les mêmes que sur le premier site présenté, sur Errial ils sont classés sous deux formes : d'abord les risques classés à l'IAL (Information des Acquéreurs et Locataires) qui doivent donc obligatoirement faire l'objet d'une information au futur acquéreur ou locataire, ensuite ceux qui ne le sont pas.

Pour reprendre notre exemple avec notre petite commune il y a en effet un risque faisant l'objet d'une obligation d'information (inondations) et deux risques pour lesquels l'information n'est pas obligatoire : un sol argileux (sensible aux sécheresses donc) et la présence d'une centrale nucléaire à proximité.

Les résultats obtenus ici sont différents de ceux du premier site qui sont donc complémentaires, raison pour laquelle nous vous présentons les deux, le premier est purement informatif alors que le second classe les risques et donne l'information sur le niveau de ce dernier.

Par exemple pour reprendre notre exemple il classe le risque du sol argileux à 2/3 soit en exposition moyenne, information non disponible sur Géorisques même si nous y avions par contre trouvé le nombre d'événements de ce type détaillé.

Errial permet également en fin de parcours de télécharger un document qui fait la synthèse des résultats de recherche pour une habitation bien précise, obligatoire donc pour certaines d'entre elles mais au final tout le monde devrait le faire pour chez soi et le vérifier quand il songe à changer de logement pour s'informer.

Faire la démarche sur les deux sites ne prend pas plus de 5 à 10 minutes donc ce serait dommage de se priver d'informations au combien utiles pour connaître les risques auxquels vous vous exposez, et exposez votre famille.

crédit images : IGM / Etalab / brgm / ministère de la transition écologique et solidaire (cliquer pour agrandir)crédit images : IGM / Etalab / brgm / ministère de la transition écologique et solidaire (cliquer pour agrandir)crédit images : IGM / Etalab / brgm / ministère de la transition écologique et solidaire (cliquer pour agrandir)

crédit images : IGM / Etalab / brgm / ministère de la transition écologique et solidaire (cliquer pour agrandir)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article