des astuces et conseils pour vous aider à mieux consommer au quotidien !

Actus : les Favor'i de la FEVAD 2023, la mascarade continue !

Chaque année la puissante fédération du e-commerce lance en grandes pompes ses Favor'i, qui sont censés nous révéler quels sont les sites de vente en ligne préférés des internautes. Il y a quelques années nous regardions attentivement ces prix, puis nous avons compris que c'était une mascarade. Comme certains consommateurs risquent d'être trompés par ce lobby, nous vous expliquons de quoi il retourne à notre avis.

 

Votez pour vos sites Favor'i, sauf si ils ne sont pas copains avec la FEVAD

Bien entendu la première chose que nous regardé à l'annonce du lancement des Favor'i 2023, ce sont les sites sélectionnés par la FEVAD dans la catégorie « high-tech» officiellement nommée ''produits techniques et électroménager''. Car c'est un domaine que nous connaissons bien, nous n'avons pas été déçus puisque c'est encore pire que ce à quoi nous nous attendions.

Sans surprises on retrouve les sites des anciens membres du jury comme Back Market ou Cdiscount, qui sont pourtant décriés pour leurs pratiques de ventes et mal notés par leurs clients. Mais d'autres comme Amazon ou la FNAC n'ont par contre pas le droit de citer, c'est sûr que quand on écarte ses principaux concurrents, la victoire est plus facile.

On retrouve pourtant le géant chinois Ali Express, moins puissant en France que son concurrent américain. Des grandes marques comme Apple, Lenovo ou Samsung sans que l'on sache pourquoi. Mais aussi il est vrai quelques sites plus fiables que l'on aime bien, comme Boulanger ou Électro Dépôt.

Même constat dans la catégorie « supermarchés» (alimentation et produits de grande consommation) puisque les internautes ne peuvent voter que pour 5 enseignes : Auchan, Carrefour, E.Leclerc, Intermarché ou Monoprix. Si vous préférez les magasins U ou Cora par contre c'est non, ces deux enseignes ne font pas partie de la sélection (elles ne doivent pas être membres de la FEVAD).

Étonnamment par contre les autres catégories (il y en a 6 au total) proposent bien plus de choix, ce qui n'est pas logique. Du coup on se demande bien pour quelles raisons dans les catégories citées ci-dessus certaines enseignes sont écartées et ne peuvent pas prétendre à recevoir le prix du public de ces Favor'i.

Une sélection qui nous a donc tout l'air d'être basée sur le copinage et les petits arrangements de couloir, c'est une des raisons pour lesquelles nous avions décidé il y a déjà quelques années de cela de ne plus relayer le palmarès des Favor'i de la FEVAD.

Mais en même temps ils s'en foutent, ils ont trouvé un diffuseur de premier ordre avec le groupe ultra-libéral RMC / BFMTV qui leur offre une belle exposition dans les médias. Les vainqueurs de ces prix dont la sélection n'est pas représentative pourront se vanter d'être les favoris et aller se pavaner à la télé, c'est le but de l'opération.

classement-podium
image d'illustration, crédit : pixabay - qimono

 

Et le dérèglement climatique dans tout ça ? Jamais entendu parler...

On peut aussi tirer comme enseignement de ces sélections qu'une des principales préoccupations des français n'est pas un critère de sélection, puisque l'environnement n'a pas sa place dans ces prix consuméristes d'un autre temps.

Deux des industries les plus polluantes du monde ont droit à leur prix, et apparemment peu importe leurs engagements en matière d'environnement. On peut par exemple croiser dans la catégorie « mode » des enseignes de la fast fashion comme bonprix, Shein ou encore Zara qui ont un impact environnemental démesuré.

La catégorie « beauté et santé » est de même acabit, aucune marque de cosmétiques françaises écoresponsables que nous vous présentons régulièrement sur notre site. Vous n'y trouverez que quelques grandes marques adeptes du marketing et des grandes enseignes comme Marrionaud, Nocibé, Sephora ou Yves Rocher.

Bref, vous l'aurez compris les prix des Favor'i de la FEVAD (fédération du e-commerce et de la vente à distance) ne sont en aucun cas représentatifs des consommateurs français. Même si ils essaient de faire croire le contraire en faisant un sondage en bonne et due forme, comme les sélections sont tronquées ça n'a juste aucun intérêt.

Leurs prix ne correspondent d'ailleurs généralement absolument pas aux indicateurs fiables qui sont basés sur des faits, comme le classement des sites les plus fréquentés et le pourcentage d'acheteurs. Il faut dire que dans la plupart des catégories c'est Amazon qui arrive loin devant, c'est peut-être pour ça qu'ils ne sont retenus que dans une seule des sélections des Favor'i de la FEVAD (ça évite qu'ils raflent tous les prix).

C'est un peu comme si vous posiez la question de qui va remporter le championnat de France de football, mais que vous ne mettez pas de case pour voter pour le PSG. Décidément, les fédérations censées représenter les industriels et distributeurs nous prennent bien pour des c... Ne croyez pas tout ce qu'elles racontent, ce sont juste des lobbys comme les autres qui font de la communication.

Retrouvez toutes les actualités consommation par ici

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article