actualités-planète

Vous le savez si vous nous lisez régulièrement notre blog est engagé sur des sujets qui nous tiennent à cœur et que nous évoquons régulièrement comme l'économie circulaire mais aussi l'économie collaborative.

 

Et plus généralement l'écologie même si de l'autre côté notre thématique principale est la high-tech qui ne sont pas forcément compatibles mais pas non plus irréconciliables puisqu'il est possible de prendre le meilleur des deux.

 

Dans cet article nous faisons un zoom sur la toute nouvelle loi dite « anti-gaspillage » qui vient d'être votée et est parue au journal officiel mi-février, nous vous expliquons ce qu'elle va changer.

 

Tout savoir sur la nouvelle loi relative à la lutte contre le gaspillage :

Cette loi est assez complète et complexe, comme la plupart me direz vous, et c'est bien pour ça que nous avons voulu la retranscrire avec des mots simples pour que chaque consommateur puisse se l'approprier et comprendre ce qui va changer.

 

Elle établie un calendrier de nouvelles obligations pour mettre en œuvre de bonnes pratiques dans la lutte contre le gaspillage, l'ensemble de la nouvelle réglementation devra être mise en place et répartie sur les deux ans à venir.

 

Commençons par le début avec la première série de règles qui entreront en vigueur au 1er janvier 2021, elle n'implique pas grand chose côté consommateur puisque les nouvelles obligations sont principalement à destination des professionnels.

 

On retrouve un gros volet concernant les plastiques à usage unique que nous avions déjà évoqués dans un article dédié en septembre dernier, les cotons-tiges sont interdits depuis le début de l'année et d'autres interdictions arrivent l'an prochain.

 

Dans cette nouvelle session d'interdictions qui entre en vigueur en 2021 on retrouve : les boites en polystyrène expansé (burgers, kebab, etc...), confettis en plastique, couvercles de gobelets en plastique (café, sodas, etc...), pailles, piques à steak, tiges de ballons, touillettes et autres objets en plastique oxo-dégradable.

 

Toujours dans le domaine du plastique les clients présentant un récipient réutilisable pour les boissons habituellement servies en gobelet jetable bénéficieront d'un tarif réduit, dans les entreprises il sera interdit de distribuer gratuitement des bouteilles en plastique.

 

Les grandes surfaces de plus de 400 m² auront l'obligation de fournir des contenants réutilisables à leurs clients, gratuitement ou payants et les commerçants dans le secteur de la vente en vrac devront accepter l'utilisation de contenants apportés par les consommateurs.

 

Les autres mesures sont l'interdiction de la publicité agressive hors périodes de soldes, l'interdiction de déposer des tracts et autres imprimés publicitaires sur les pare-brise des voitures, et l'interdiction de distribuer des cadeaux promotionnels dans les boites aux lettres.

 

Enfin un réseau de fontaines donnant accès à l'eau potable sera créé (pas plus d'informations) et la décharge de déchets non dangereux et valorisables sera progressivement interdite, elle concerne notamment les cartons, les déchets verts et les palettes.

Les objectifs à plus long terme et conclusion :

Voila pour les nouvelles dispositions qui entreront en vigueur au 1er janvier 2021, mais la loi va plus loin avec d'autres séries de mesures qui elles interviendront plus tard. Comme pour les commerces alimentaires il sera possible d'apporter ses propres contenants réutilisables dans les restaurants pour emporter les restes à compter du 1er juillet 2021.

 

Une autre série d'obligations entrera en vigueur au 1er janvier 2022 avec l'interdiction de nouveaux produits en plastique : emballages de fruits et légumes en conditionnement de moins de 1,5 Kg, les emballages de sachets de thé et les jouets distribués gratuitement dans les fast-foods.

 

Il sera interdit de distribuer des magazines et des journaux sous blister en plastique et les étiquettes apposées directement sur les fruits et légumes seront également interdites. Enfin tous les établissements accueillant du public devront mettre à leur disposition une fontaine de distribution d'eau potable.

 

Ce qui raccorde donc avec la création d'un réseau dont la création est prévue en 2021, enfin au 1er janvier 2023 c'est l'ensemble des couverts et de la vaisselle jetable qui sera interdite pour les repas servis dans les fast-food et consommés sur place.

 

Pour conclure disons que tout ça c'est bien, très bien même et va dans le bon sens mais est loin d'être suffisant puisque si il est facile d'ajouter de nouvelles obligations applicables aux autres malheureusement le gouvernement n'avance pas aussi vite sur les sujets connexes importants qui sont de sa responsabilité.

 

Remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables, mettre en œuvre des infrastructures de transports dignes de ce nom pour lutter contre la pollution ou encore oeuvrer pour la réduction des émissions de gaz à effets de serre sont des sujets d'une importance capitale pour lesquels les enjeux économiques priment toujours sur l'enjeu climatique.

 

Sources : Vie Publique et Ministère de la transition écologique et solidaire

economie-circulaire-fonctionnement
crédit image : commons.wikimédia - GENPAT (licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.fr)

Nos articles similaires :

Retour à la page d'accueil

Tag(s) : #Actualités, #News, #planète

Partager cet article

Repost0