Tests et Bons Plans pour Consommer Malin

Média libre et indépendant au service des consommateurs !

Actus : quand les réseaux sociaux deviennent commerciaux !

Dans cet article nous allons voir comment les réseaux sociaux, censés permettre aux gens de se retrouver et/ou de se regrouper pour communiquer, sont en train de devenir des réseaux commerciaux où la communication n'a plus désormais que pour unique but de permettre aux marques de vous vendre leurs produits et services.
 

Les réseaux sociaux : une bonne idée et une belle histoire

Nous avions déjà abordé ce sujet il y a quelques semaines, quand nous avions écrit un article sur les arnaques omniprésentes sur les réseaux sociaux. Nous en avions profité pour évoquer rapidement les publicités, sans non plus nous attarder sur le financement de ces entreprises devenues tentaculaires.

Mais le sujet nécessite un article complet, car notre titre n'est ni trompeur ni excessif mais juste la triste réalité de ce que sont en train de devenir les réseaux sociaux. Pour nous ils évoquaient la possibilité de communiquer à distance avec ses proches et ses amis, d'en retrouver d'autres que l'on avait perdu de vue.

Ils permettent aussi aux associations et autres groupes de consommateurs de s'informer ou d'échanger des bons plans. Nous y sommes présents nous aussi qui nous apprêtons à leur casser du sucre sur le dos, nous y partageons tous nos articles avec notre communauté qui peut ainsi voir facilement les sujets que nous abordons.

Vous êtes peut-être d'ailleurs arrivés sur cette page en cliquant sur un lien via Facebook ou Twitter, jusqu'ici tout va bien c'est le rôle d'un réseau social de créer du lien entre les personnes voir les médias ou des marques. Mais là ou ça commence à déraper c'est quand un réseau social n'a plus comme principal intérêt d'apporter un service utile, mais de toujours gagner plus d'argent.

Hors les réseaux sociaux sont arrivés au bout du bout de l'argent qu'ils pouvaient tirer en vendant vos données personnelles, un modèle économique basé sur la vente de publicité aux entreprises et marques soucieuses de rester à la mode. Leurs propriétaires font partie des personnes les plus riches du monde mais ça ne leur suffit pas, plus les milliards s'amassent et plus ils en veulent !

reseaux-sociaux-commerciaux
crédit image : pixabay - geralt

 

Comment les réseaux sociaux se transforment en réseaux commerciaux :

Nous qui sommes un média avec un compte professionnel avons accès à l'envers du décor, tout ce que vous ne voyez pas en tant qu'utilisateurs particuliers. C'est justement pour cela que nous écrivons ces lignes, pour vous informer du virage que sont en train de prendre les réseaux sociaux.

Ils mettent en place diverses techniques pour se développer et n'ont pas tous les mêmes possibilités, pourtant ils ont tous le même objectif : faire encore plus de fric !

Quand vendre les données de ses propres utilisateurs quitte à les obliger d'accepter des conditions d'utilisation opaques ne suffit plus, quand les autorités commencent à fourrer leur nez dans leurs magouilles pour esquiver les impôts, il faut se renouveler.

Alors que nous réservent les réseaux sociaux pour demain ? Nous avons déjà écrit un article sur Facebook et le métaverse qui va analyser votre comportement, pour vous afficher pleins de publicités sous les yeux à longueur de vos visites dans un univers virtuel encore bien mal fagoté.

Mais ça c'est pour demain et en attendant il faut trouver d'autres moyens de faire tourner la machine à cash, d'autres révolutions sont déjà en cours et bien moins clairement affichées. Car ce n'est pas du joli, vous devez vous en douter, puisque le but est de vous faire cracher au bassinet (j'adore cette expression).

Les NFT, une belle saloperie, sont en train d'arriver partout car après tout pourquoi laisser encore des choses gratuites quand on peut les monnayer et gagner de l'argent sur tout (et n'importe quoi). Tu veux une photo de profil originale ? Achète un NFT. Tu veux un visuel débile qui ne sert à rien, mais dont tu pourra dire qu'il est à toi ? Achète un NFT.

Certains, enfin surtout le groupe Meta qui est toujours dans les mauvais coups, harcèlent les professionnels pour qu'ils paient des espaces publicitaires sur leurs réseaux. Un aspect que nous avons déjà évoqué dans notre dernier article sur les réseaux sociaux et leurs dangers.

D'autres, comme TikTok laissent leurs utilisateurs demander à d'autres utilisateurs de leur envoyer de l'argent, vu qu'ils prennent une commission sur toutes les transactions qui passent par là ils n'ont pas trop intérêt à vérifier qui fait quoi sur leur plateforme, du moment que l'argent coule à flot. Dernièrement un influenceur a profité d'une jeune autiste de 10 ans pour lui soutirer 2.500€, comme le relate cet article de 20 minutes.

Mais ce n'est pas encore terminé car une marque qui paye pour faire sa publicité sur votre réseau social c'est bien joli, mais après le consommateur va acheter ces produits sur un site de vente en ligne. Ce serait quand même bien plus simple qu'il puisse l'acheter directement sans partir ailleurs, d'une logique implacable et ça semble bien pratique pour l'utilisateur.

Sauf que surtout comme ça ce n'est plus le site de vente en ligne qui vend le produit mais directement la marque ou l'entreprise, le réseau social a sa propre boutique (Facebook Shop) et son système de paiement interne (Facebook Pay). De cette façon c'est lui qui récupère les commissions sur les ventes générées, en plus des gains de la publicité qui vous a poussé à l'achat, double combo !

social-media-business
crédit image : pixabay

 

Tout ça on connaît déjà, rien de neuf sous les tropiques ?

Si bien entendu car ça ne suffit pas de proposer l'achat en ligne directement, pour rentabiliser les coûts de mise en place de tous ces systèmes et générer encore plus de bénéfices, il faut encourager les consommateurs à consommer. C'est comme « travailler plus pour gagner plus », mais là c'est « achetez plus pour que le réseau social gagne plus ».

C'est là qu'intervient la nouvelle arme, celle qui nous a décidés à écrire tout cet article, nous venons de voir que ce ne sont pourtant pas les arguments qui manquaient. La dernière trouvaille c'est le Live Shopping qui vous permet d'acheter tout en regardant des contenus vidéo, c'est vieux comme le monde me direz vous et avant ça s'appelait "Télé Shopping".

Ce n'est pas faux, mais quand vous regardez une publicité vous savez (enfin normalement) que la marque ne met en avant que les arguments de vente qui donnent envie, et inversement cache les éléments moins reluisants grâce à un marketing bien huilé.

Quand vous regardez le téléshopping vous n'êtes pas dupes, les présentateurs sont payés pour faire la promotion des produits en vente. Mais le Live Shopping lui sera encore plus insidieux car il fera appel à des célébrités, des pseudo experts et autres artifices pour mieux vendre, des formats innovants pour pousser à l'achat impulsif !

Les sessions de live Shopping seront réalisées par vos très chers influenceurs et Youtubeurs, des personnes de confiance s'il en est, à l'heure des émissions de téléréalité qui permettent à n'importe qui de devenir célèbre et d'avoir des millions de fans.

Est ce cela que l'on veut pour nos enfants ? Pour nous ? Apparemment la grande Fédération du E-commerce (FEVAD) a tranché et n'y voit que de belles opportunités pour les entreprises de s'en mettre pleins les fouilles, leur édito sur le sujet est édifiant.

Mais la FEVAD représente et défend le commerce à distance, ce n'est donc pas étonnant qu'elle soit emballée par ces nouveautés. Sauf que, pour les consommateurs ça ressemble surtout à de la publicité déguisée, des manières détournées pour viser les plus jeunes et les plus fragiles afin de s'enrichir sur leur dos quitte à les tromper si nécessaire car « la faim justifie les moyens ».

Vous pouvez également lire cet article qui évoque les chiffres clé du Live Shopping, il s'appuie sur une étude du célèbre cabinet de conseils Mc Kinsey, ça vous rappelle quelque chose ?

Comme en plus toutes ces sociétés ne payent que rarement leurs impôts en France et utilisent tous les outils que les politiques ont mis à la disposition des entreprises et des plus riches pour défiscaliser, c'est tous bénéfices !

Sauf pour les plus démunis puisqu'il n'y aura quasiment aucune retombée pour les aider à s'en sortir, sauf pour les parents qui vont se rendre compte que leurs enfants ont acheté des produits qui leurs ont été conseillés par une star de téléréalité, sauf pour les plus fragiles qui vont se faire avoir par les jolis discours de commerciaux pour refourguer leur camelote au prix fort.

Car le but est de vous inciter, hors les achats compulsifs sont rarement une bonne idée. Le Live Shopping c'est la prochaine étape du consumérisme, qui va encore enrichir les plus riches au détriment des plus pauvres. Le but est de vous enfermer dans un circuit fermé duquel il ne faut surtout pas sortir, pour éviter que vous alliez vérifier et comparer avant d'acheter, quelle drôle d'idée !

Alors nous n'avons pas de leçons à donner, mais ne pouvons que vous conseiller d'être très vigilants pour vous et vos enfants quand vous utilisez les réseaux sociaux. Si vous pensiez que le marketing ne pouvait pas être plus envahissant et agressif, sachez que vous n'avez encore rien vu.

Retrouvez toutes les actualités ici

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article