aide-consommation

Notre article Conso du jour va tenter de vous expliquer les différences entre les diverses connexions et transmissions sans fil qui répondent à des noms barbares comme Wi-Fi, Bluetooth ou encore NFC. À quoi correspondent elles et quelles sont leurs caractéristiques ?

 

Ces dispositifs sont présents dans bons nombres des produits high-tech que nous utilisons au quotidien et ils sont importants dans la prise de décision d'achat sans pour autant toujours bien savoir à quoi ils servent.

 

Nous nous contentons souvent de nous dire que plus il y en a mieux c'est, nous allons donc voir les principales technologies sans fil que l'on retrouve dans nos produits électroniques : du Wi-Fi au Bluetooth en passant par la 5G et autres un peu moins connues.

 

Nous essaierons d'utiliser un langage compréhensible afin que chacun puisse comprendre leur fonctionnement et leur utilisation sans entrer dans les détails techniques qui n'ont pas une grande utilité pour le consommateur.

 

Nous avons donc sélectionné les 7 technologies de transmission sans fil les plus répandues, au programme de notre dossier spécial nous allons passer en revue et tenter de vous expliquer ce que sont : le Wi-Fi et le Li-Fi, la 5G, le Bluetooth, le NFC, le RFID et l'infrarouge.

 

 LES DIFFÉRENTS TYPES DE CONNEXIONS SANS FIL 

- WI-FI

wifi définition

Bon le Wi-Fi (abréviation de Wireless Fidelity) tout le monde doit à peu près en maîtriser le fonctionnement et l'utilisation, il sert à transmettre le signal internet sans fil entre votre box internet et vos appareils connectés.

 

Il est également largement utilisé dans les lieux publics car il permet de couvrir d'assez grandes zones avec un seul émetteur (jusqu'à 50 mètres en intérieur).

 

Le Wi-Fi (ou wifi) permet également une bonne sécurisation des données transmises via divers protocoles de protection (WPA, WEP, etc...), il répond à la norme internationale du protocole de communication IEEE 802.11 (ISO/CEI 802-11) et supporte un haut débit de données.

 

Cette norme générale se décompose ensuite en divers types de connexions plus ou moins puissantes allant de "802.11a" à "802.11y" et quelques nouvelles normes finissant par ac ou ax pour le très haut débit, les plus utilisées pour un usage domestique sont les normes :

  • IEEE 802.11b (11 Mbits/seconde)

  • IEEE 802.11g (54 Mbits/seconde)

  • IEEE 802.11n (450 Mbits/seconde)

  • IEEE 802.11ac (1.3 Gbits/seconde)

  • IEEE 802.11ax (10.5 Gbits/seconde) aussi nommé "Wi-Fi 6 Killer"

La grande majorité des appareils électroniques supportant le Wi-Fi sont compatibles avec les trois premières normes (b/g/n) il suffit donc de s'assurer que l'appareil dispose de la norme "802.11ac" ou "802.11ax" pour assurer un haut débit, leur sécurisation est standardisée avec un mot de passe.

 

Il est possible de cacher son adresse IP (identification du terminal par son numéro de série) quand on se connecte à internet en utilisant un VPN (Virtual Private Network) ou "réseau privé virtuel" en français, un VPN relie deux réseaux locaux dans un protocole de tunnel modifiant votre adresse IP.

 

Plus d'informations sur le Wi-Fi ici - consulter votre débit internet

 

 

- LI-FI

lifi définition

Le Li-Fi (abréviation de Light Fidelity) est une dérivation d'un réseau Wi-Fi qu'elle ne remplace pas mais canalise plutôt si l'on peut dire en utilisant la lumière pour diffuser une transmission sans fil, le Li-Fi utilise la partie visible du spectre électro-magnétique alors que le Wi-Fi utilise lui la partie invisible.

 

C'est un peu complexe mais plus simplement le Li-Fi transmet les données sans fil en les diffusant via les lumières bleues et rouges d'une ampoule, mais il faut que l'ampoule soit connectée au Wi-Fi. Vous devez vous demander à quoi ça sert ?

 

L'avantage principal est que les données transmises sont codées et qu'il faut un récepteur adapté pour les recevoir et les transmettre dans l'autre sens (type clé USB dans un futur proche) et que la portée du Li-Fi est moins grande (maxi 10 mètres), le Li-Fi ne traverse pas les murs donc vos données ne peuvent pas être interceptées depuis l'extérieur ou la pièce d'à côté.

 

Encore peu répandue cette technologie arrive petit à petit avec un usage principalement industriel pour la sécurisation de données sensibles, mais aussi en domestique des marques commençant à distribuer des lampes avec une prise Ethernet et équipées d'ampoules spécifiques ou des serrures connectées qui s'ouvrent avec le Flash des smartphones.

 

Le Li-Fi utilise comme sa grande sœur le protocole de communication IEEE 802.11 mais également TCP/IP et CSK qui composent les trois couches PHY standard, permettant un débit potentiel de 1 Gbits/secondes même si on en est encore loin. Cette technologie de transmission sans fil représente l'avenir mais nécessite encore d'être optimisée.

 

Plus d'informations sur le Li-Fi ici

 

 

- 5G (réseau mobile)

reseau-5g

Le réseau dit "mobile" couvre à a fois les zones publiques et privées, même si dans le second cas il sert principalement aux appels puisque l'accès à internet du domicile est principalement assuré par le réseau Wi-Fi.

 

Il a la particularité de ne pas avoir de nom spécifique, en effet ce réseau n'a pas de nom distinctif et se contente d'un numéro et d'un chiffre qui correspondent à la génération.

 

La première génération se nommait 1G (pour 1ère Génération) puis est devenue la 2G, puis 3G, puis 4G et enfin la 5G (pour 5ème Génération de réseau mobile) qui arrive à partir de 2020 en Europe même si la majorité du territoire français ne sera pas couvert avant au mieux 2025.

 

Rarement d'ailleurs l'arrivée d'un réseau sans fil n'aura autant fait parler de lui et n'aura été accusé de tous les maux comme l'est la 5G en ce moment, entre craintes pour la santé et guerre économique entre l'occident et la Chine mais ce n'est pas le sujet ici.

 

La 5G s'appuie sur la technologie LTE-Advanced (Long Term Evolution) qui intègre la technologie MIMO (technique de multiplexage), autres termes que l'on retrouve souvent dans les caractéristiques de nos smartphones et autres objets connectés.

 

La 5G se veut une petite révolution avec des débits multipliés par 100 par rapport à la 4G basique donc jusqu'à 100 fois plus rapide, mais aussi quasiment sans latence donc plus pratique notamment dans le domaine des véhicules autonomes ou de la domotique et là encore pour l'usage industriel.

 

Avant le réseau dit 1G existait déjà un réseau mobile qui était le GSM et avait d'ailleurs donné son nom d'usage aux premiers téléphones portables qui allaient avec, lui aussi a connu plusieurs améliorations et est devenu le GPRS puis le Edge.

 

Le réseau Edge a cohabité avec les première générations G et est toujours en service à l'heure actuelle pour pallier les zones non couvertes, il est équivalent en puissance de transmission à la 3G de base ou à un réseau 2G amélioré.

 

Plus d'informations sur la 5G ici - consulter la couverture nationale

 

 

- BLUETOOTH

bluetooth définition

Le Bluetooth est également une norme de communication basée sur le protocole IEEE-812 utilisant elle les ondes radios à une fréquence précise (UHF 2,4 GHz), il créé un pico-réseau entre plusieurs appareils qui se connectent entre eux.

 

Il y a donc toujours un émetteur qui transmet le signal sans fil à un ou plusieurs appareils équipés de récepteurs qui le reçoivent, sans que ces derniers ne soient reliés entre eux par un câble bien entendu puisque c'est une transmission sans fil. 

 

La technologie Bluetooth qui est utilisée dans nos smartphones et autres petits objets du quotidien se nomme plus communément BLE (Bluetooth Low Energy) depuis sa version 4.1, il n'a qu'une portée de quelques mètres (maxi 10 mètres) et est limité en nombre de connexions simultanées.

 

Pour connecter deux appareils en Bluetooth il faut les appairer, cela fonctionne par un échange de code entre les deux appareils, l'émetteur transmet le code au récepteur. L'avantage est qu'une fois appairés les appareils se reconnaissent et sont capables de se connecter automatiquement.

 

Le point fort du Bluetooth est sa simplicité d'utilisation, son point faible est la sécurité.

 

C'est pour cette raison qu'il est souvent associé à la technologie NFC que nous allons vous expliquer juste après, la dernière version nommée Bluetooth 5.0 est en cours de déploiement sur les nouveaux appareils électroniques depuis quelques mois.

 

Le Bluetooth existe en plusieurs normes de "812.15.1" à "802.15.5" (la plus puissante permettant de connecter simultanément plus de 200 appareils) avec trois classes délimitant leur portée, de quelques mètres pour la classe 3 à une centaine de mètres pour la classe 1.

 

Plus d'informations sur le Bluetooth ici

 

 

- NFC

nfc définition

La technologie NFC (Near Field Communication) sert à appairer deux appareils entre eux de manière sécurisée, elle utilise un débit très faible et n'a qu'une portée d'une dizaine de centimètres, raison pour laquelle on appaire toujours ses appareils en les posant l'un à côté de l'autre.

 

C'est la technologie utilisée pour les paiements sans contact par smartphone qui se répand à grande échelle, elle est également de plus en plus utilisée en complément d'une connexion Wi-Fi ou Bluetooth pour sécuriser la première connexion.

 

Elle ne sert donc qu'à sécuriser la première connexion de deux appareils entre eux, les données sont ensuite transmises selon vos objets en RFID, Wi-Fi ou en Bluetooth. Le NFC est une extension de la norme ISO/CEI 14443 utilisée par les cartes à puces utilisant la radio-identification (RFID) dont on vous explique le fonctionnement ci-dessous.

 

Plus d'informations sur le NFC ici

 

 

- RFID

rfid définition

Comme évoqué ci-dessus la RFID (Radio Frequency Identification) ou radio-identification est une méthode de transmission, de mémorisation et de récupération sans fil des données, elle est utilisée sous forme de puces électroniques.

 

On retrouve la technologie RFID dans certains codes barres, les passeports biométriques, les cartes de paiement ou encore sous forme de puces sous-cutanées des animaux domestiques dans certains pays... Et bientôt dans nos avant-bras !

 

Les puces RFID sont donc des dispositifs actifs qui émettent des radio-fréquences sur une courte distance via un flux d'énergie qui est capté par les récepteurs, si elles offrent beaucoup de possibilités elles sont aussi assez faciles à pirater.

 

Elles sont donc associées à la technologie NFC pour tout ce qui est du domaine des paiements sans contact, comme elles permettent de transmettre des données personnelles leur utilisation sur des êtres humains pose de nombreux problèmes.

 

Si elles pourraient permettre par exemple avec un système de capteurs de surveiller l'état de santé d'une personne en ayant besoin, la plupart des industriels développant ce type de puces destinées aux humains ont malheureusement des objectifs bien moins nobles.

 

Elle est basée sur la technologie RF (radio-fréquence) qui elle ne transmet pas de données personnelles mais juste des informations entre deux appareils, c'est la technologie utilisée par exemple dans les sonnettes sans fil et qui se développe en remplacement de l'infra-rouge.

 

Plus d'informations sur la RFID ici

 

 

INFRAROUGE (IrDa et IR)

infrarouge définition

La technologie IrDa (Infrared Data) est appelée à disparaître en électronique car elle nécessite une liaison directe entre les deux objets, elle fonctionne sous la forme d'une onde électromagnétique qui transfère les données.

 

On la retrouve principalement dans nos télécommandes et anciens appareils électroniques mais elle est remplacée petit à petit par les technologies Wi-Fi, Bluetooth ou RF (radio-fréquence) présentées ci-dessus qui ne nécessitent pas de liaison directe, elles émettent à 360° et traversent les murs.

 

La technologie infrarouge (IR) a par contre de beaux jours devant elle sous d'autres formes et dans d'autres domaines comme la cuisine et la santé, en effet elle peut émettre de la chaleur et la mesurer donc est utilisable par exemple sous forme de plaque de cuisson ou de thermomètre.

 

Mais l'infrarouge a également des applications en photographie (argentique et numérique), en astronomie (télescopes satellisés), ou encore dans le domaine de la sécurité domestique (détecteurs de présence et d'intrusion, vision nocturne) et militaire (guidage de missiles), etc...

 

Sur ces deux dernières technologies il y a donc une version de base (RF et IR) et une version dérivée plus complexe qui permet de transmettre des données (RFID et IrDA) pour Identité dans le premier cas et Data dans le second (données).

 

Plus d'informations sur l'IrDa ici et l'infrarouge (IR) ici.

 

Nos articles similaires :

Retour à la page d'accueil

Tag(s) : #Consommation, #Bluetooth, #technologie

Partager cet article

Repost0