aide-consommation

Nous revenons cette semaine sur un sujet que nous avons déjà évoqué dans plusieurs articles pour aller un peu plus loin avec les éléments à vérifier quand on doute de la sincérité d'un site internet, en effet ce ne sont pas les sites frauduleux qui manquent sur la toile et ils sont de plus en plus ressemblants aux vrais bons sites d'information.

 

Et ils sont pour certains dans les tous premiers résultats de recherche de nos navigateurs donc il est courant si l'on a pas les bonnes armes de se faire abuser par un site qui se fait passer pour une référence dans un domaine alors qu'il est juste une vitrine pour gagner de l'argent.

 

Enfin ce sont les personnes qui ont mis en place le site qui en gagnent pas vous bien entendu, nous vous expliquons tout ce qu'il faut savoir dans cet article, à commencer par les réflexes à avoir et les vérifications à faire en cas de doute (et même si on en a pas spécialement).

 

LES MENTIONS LÉGALES OBLIGATOIRES D'UN SITE INTERNET :

Le plus simple à vérifier ce sont les mentions légales puisque la loi française impose de nombreuses obligations afin que les internautes puissent prendre connaissance d'éléments importants permettant d'identifier qui se cache derrière un site internet.

 

Que ce dernier soit tenu par un particulier ou une entreprise les mentions ne sont pas les mêmes mais tout site internet se doit de respecter ces obligations, y compris les blogs comme le notre, les comparateurs, les sites de tests et d'avis, etc...

 

Et nous n'évoquons pas ces types de sites internet par hasard car ce sont les plus dangereux pour les consommateurs à notre avis, mais nous verrons pourquoi en seconde partie d'article, revenons en aux mentions légales obligatoires.

 

Quand vous cliquez sur l'onglet « mentions légales » d'un site internet vous devez pouvoir identifier qui l'administre, le nom et le prénom pour un particulier ou la raison sociale pour une entreprise ainsi que l'adresse soit du domicile soit du siège social.

 

Pour le reste cela dépend du statut, pour un particulier vous devez avoir à disposition : l'adresse postale complète du domicile, l'adresse mail et le numéro de téléphone de la personne qui édite le site internet pour pouvoir la contacter.

 

Pour une entreprise cela dépend de son activité mais vous devez avoir au moins leur numéro d'immatriculation au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) ou RM (Registre des Métiers) afin de pouvoir vérifier si la société existe vraiment et quel est son domaine d'activité.

 

Par exemple si vous cherchez mon nom sur Google vous allez pouvoir trouver facilement sur les sites spécialisés (société.com, Managéo, infogreffe, etc...) les informations et vérifier qu'elles correspondent à notre activité (visuels plus bas dans l'article).

 

Pour le coup le statut de blogueur professionnel n'a pas encore de code NAF dédié donc vous pouvez voir que nous sommes classés comme les autres sites d'informations dans la catégorie 5813Z (édition de journaux), vous trouverez également la forme juridique et le numéro de SIRET qui prouvent que nous sommes bien en règle.

 

Pour le reste des mentions légales c'est assez complexe et dépend de l'activité de l'entité ou de l'entreprise, vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif et le lien vers la page d'information sur le site du Ministère de l'Économie pour plus d'informations.

mentions-legales-obligatoires-site-internet
crédit image : ministère de l'économie

Source : https://www.economie.gouv.fr/entreprises/site-internet-mentions-obligatoires

 

 

EXEMPLES DE SITES INTERNET DONT IL FAUT SE MÉFIER

Sur la toile il faut être vigilant car il est très facile de se faire avoir par un site qui semble à première vue être une référence dans son domaine alors qu'il est au mieux juste une vitrine pour vous envoyer vers Amazon ou un autre gros site de vente en ligne.

 

Notamment dans le domaine des achats en ligne, en effet si vous cherchez un produit en particulier vous allez avoir la plupart du temps dans les premiers résultats de recherche des pseudos sites spécialisés dont il faut tout particulièrement se méfier.

 

Nous prenons l'exemple du e-commerce car c'est celui que nous connaissons le mieux mais les conseils que nous allons vous donner sont valables pour l'ensemble des sites internet, par exemple vous souhaitez acheter un appareil de petit électroménager.

 

Disons un multi-cuiseur qui est un bon exemple puisque pas assez cher pour que vous fassiez un gros comparatif vous même mais suffisamment quand même pour que ce soit rentable de monter un site internet bidon.

 

Dans les résultats de recherche de votre navigateur vous avez les marchands (Amazon, Boulanger, Cdiscount, etc...) mais aussi bien souvent des sites spécialisés dont le nom de domaine va par exemple être du genre « www.comparatif-multicuiseur.org » ou « www.test-avis-autocuiseur.fr » (noms de sites qui n'existent pas pour l'exemple).

 

Leur nom de domaine ultra-spécialisé leur permet d'être en première page sur les moteurs de recherche pour un peu qu'ils soient bien conçus et optimisés pour le référencement, mais si ils semblent à première vue être de bon conseil ce n'est pas toujours le cas.

 

Si l'on cherche un peu plus loin on se rend vite compte que le vrai but de certains de ces sites n'est pas de vous conseiller au mieux mais de vous renvoyer vers Amazon ou un autre marchand pour toucher une commission sur vos achats.

 

Vous trouverez ci-dessous une capture d'écran des mentions légales de notre blog pour vous donner une idée de ce à quoi elles doivent ressembler pour respecter les obligations en vigueur :

mentions-legales-obligatoires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

APPRENDRE À RECONNAÎTRE UN SITE INTERNET DOUTEUX

La première chose à regarder sont donc les mentions légales pour voir si vous pouvez identifier et localiser qui est derrière le site internet, mais aussi de voir si il est possible de les contacter autrement que par le formulaire de contact du site.

 

Si vous ne pouvez pas définir ces trois informations (qui est-ce, à quel endroit et comment le contacter en cas de soucis) vous pouvez immédiatement quitter le site internet car il ne respecte déjà pas les obligations fondamentales et ne souhaite pas que vous puissiez les contacter.

 

Attention de ne pas confondre l'hébergeur du site et la personne ou l'entité qui le gère, par exemple notre blog est hébergé par Overblog mais ils ne sont pas responsables du contenu de notre blog et ne pourront rien faire pour vous si vous avez un soucis à régler avec nous.

 

Mais il y a d'autres aspects qui ne trompent pas sur ce type de sites peu recommandables, en général ils ne vous renvoient que vers Amazon là où les vrais sites d'information vous renvoient vers la meilleure offre quel que soit le e-marchand.

 

Leurs tests et comparatifs se contentent d'énumérer la liste des caractéristiques et se basent uniquement sur ces dernières pour définir selon eux quel est la meilleure friteuse, il n'y a que des photos officielles disponibles sur le site de vente en ligne et sur internet (souvent sur fond blanc).

 

Pour tester ou comparer des produits il faut les avoir eu en main et les avoir vraiment essayés, sinon ça n'a aucune valeur... Si vous voyez des tests ou des comparatifs sans aucune photo ou vidéo du produit en utilisation autres que celles fournies par le fabricant il est obsolète et possiblement frauduleux.

 

En général il y a sur ces sites peu scrupuleux de nombreux tableaux qui vous renvoient directement sur Amazon sous forme de « comparatif », « meilleures ventes » ou « promos du moment ». On les trouve dans les articles et souvent dans la colonne de droite du site afin qu'ils soient toujours accessibles et génèrent le maximum de clics.

 

C'est un bon indicateur de la vraie nature du site internet car si tout le monde renvoie vers des sites de vente en ligne celui qui est à votre service n'en abuse pas et se contente d'un petit module comparateur avec les prix des différents marchands en ligne ou d'un bouton comme le font les plus petits sites et les blogs.

 

Quand vous n'avez pas le choix entre plusieurs marchands et que la sélection se limite aux produits vendus sur Amazon (ou un autre e-commerce) c'est donc souvent que le seul but du site est de vous renvoyer vers ce marchand afin de déposer un cookie sur votre ordinateur et ainsi récupérer une commission sur vos futurs achats.

internt-informations-legales
capture d'écran des mentions légales pour notre blog trouvables sur les sites spécialisés mentionnés précédemment dans l'article

 

CONCLUSION ET CONSEILS

Voila pour les différentes techniques utilisées par les sites douteux et les éléments à regarder de plus près avant d'accorder sa confiance à un site qui a l'air de faire référence dans un domaine, récapitulons tout ça pour que ça rentre bien dans vos esprits.

 

Voici la liste des points à vérifier pour définir si vous pouvez avoir confiance ou pas dans un site internet :

  • Mentions légales (identification, adresse et contact)

  • Y a t'il un comparatif de prix comprenant plusieurs sites de vente en ligne ou vous renvoie t'on uniquement sur Amazon ? (ou un autre site mais en général c'est Amazon puisque le leader et le plus simple à mettre en place)

  • Y'a t'il de vrais tests et avis avec des photos ou vidéos des produits en fonctionnement autres que celles du fabricant ?

  • Y'a t'il de nombreux tableaux et classements accessibles sur toutes les pages qui renvoient directement sur les pages produits Amazon ?

 

Quelques exemples : nous avons vu lors de nos recherches des exemples qui ne trompent pas comme par exemple dans des mentions légales une entreprise dont le siège social est en France mais qui est immatriculée en Allemagne, il y a donc de fortes chances que tout soit bidon.

 

Des sites qui se contentent d'indiquer les données de l'hébergeur du site avec leurs données de contact pour faire croire que c'est un site sérieux mais en fait vous ne savez pas qui édite le site et n'avez aucun moyen de les contacter directement hormis le formulaire du site.

 

Des tests et des comparatifs très bien écrits mais obsolètes puisqu'ils se contentent de lister les caractéristiques du produit, les points forts ou faibles avec quelques visuels du fabricant mais sans jamais aucune photo ou vidéo prouvant qu'ils ont bien effectivement testé les produits qu'ils vous recommandent.

 

Conclusion : voila pour cet article que nous avons essayé de traiter du mieux possible mais qui est tellement complexe qu'il est difficile de le faire en globalité, nous avons pris l'angle du e-commerce car c'est un domaine que nous maîtrisons bien et les plus lucratifs pour les arnaqueurs.

 

Mais ces conseils sont valables pour tous les sites internet quels qu'ils soient et comme nous disons tout le temps votre meilleure arme sur internet est l'observation, la précipitation est elle votre ennemi donc prenez le temps de vérifier avant de vous décider, c'est la clé !

 

Nos autres articles de même type :

Tous nos articles d'aide à la consommation ici

Retour à la page d'accueil pour découvrir les derniers articles

Tag(s) : #Consommation, #News, #ecommerce

Partager cet article

Repost0