actualites-ecologie

Plusieurs lois et directives prises ces dernières années sur l'interdiction de certains objets en plastique entrent en vigueur début 2020, d'autres à partir de 2021 qui vont enfin venir compléter l'interdiction des sacs plastiques qui était elle intervenue au 1er juillet 2016.

 

Nous écrivons « enfin » car pour les plus anciennes certaines de ces lois ont été votées en 2015 et n'entrent en application qu'en 2020, vous avouerez que niveau rapidité on peut faire mieux pour seulement quelques produits.

 

Bref nous ne sommes pas là pour faire le procès de la lenteur de mise en œuvre de mesures devenues indispensables mais pour faire le point sur les nouvelles interdictions qui vont entrer en vigueur en janvier 2020 puis en 2021.

 

LES INTERDICTIONS À PARTIR DU 1er JANVIER 2020

Si certaines lois datent de 5 ans d'autres sont plus récentes mais toutes ces nouvelles interdictions entrent en vigueur en début d'année prochaine avec donc toute une série d'objets qui vont devoir se renouveler, voici leur liste et les lois correspondantes.

 

Tout d'abord la plus ancienne donc avec l'interdiction de la vaisselle jetable à usage unique en plastique, à savoir les gobelets et autres verres ainsi que les assiettes mais il semble que les couverts (fourchettes, couteaux et cuillères) ne soient pas concernés.

 

Ces interdictions sont contenues dans la loi sur la transition énergétique et la croissance verte qui date donc du 17 août 2015, 4 ans et demi pour interdire la moitié de la vaisselle jetable donc... Peut mieux faire mais c'est déjà ça de pris.

 

Ensuite dans la même veine ce sont les touillettes et pailles en plastique qui se voient interdites mais pas partout puisque l'interdiction ne concerne que les lieux de restauration (y compris la vente à emporter, les commerces alimentaires et les cantines).

 

Il semble donc là encore que tout ne soit pas interdit puisque la vente en magasins généralistes et sur internet ne semble pas concernée, il nous semblait pourtant que l'interdiction allait être générale d'autant que les pailles sont une vraie plaie pour la nature.

 

Bon je dois avouer que je vous retransmet ces informations sans avoir lu les lois dans leur intégralité car elles font des centaines de pages avec juste un petit paragraphe concernant ces interdictions mais nous avons mis les liens pour ceux qui veulent aller voir plus précisément.

 

Pour cette interdiction c'est un des articles de la loi dite "Egalim" qui date elle du 30 octobre 2018, cette même loi d'ailleurs interdit également l'usage des bouteilles d'eau en plastique dans les cantines scolaires.

 

Enfin dernière interdiction à entrer en vigueur au 1er janvier 2020 avec les cotons tige qui ne devront plus contenir de matières plastiques, nous devons celle ci à la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 8 août 2016 et plus précisément à son article 124.

recyclage-bouteilles-plastique
crédit image : pixabay - MonicaVolpin

 

LES INTERDICTIONS À PARTIR DE 2021

Si les lois précédentes sont françaises celles entrant en vigueur en 2021 sont elles européennes et prennent donc le nom de directive, signe tout de même que l'on passe à l'échelon supérieur puisque concernant non plus un seul pays mais 28.

 

Fait à saluer donc car ces lois et directives sont d'une importance primordiale, il faut savoir que selon la Commission Européenne 70% des déchets marins proviennent des bateaux de pêche abandonnés et des 10 produits plastiques à usage unique les plus utilisés, donc principalement de la vaisselle jetable et des bouteilles en plastique.

 

Vous pouvez lire le compte-rendu ici car nous allons reprendre le cours de l'article avec donc l'extension des produits en plastique interdits pour 2021 qui rentrent dans une directive européenne datant du 5 juin 2019.

 

Enfin pas tout à fait car si de premier abord on se dit chouette, votée en 2019 elle entre en vigueur dès 2021 ce qui est un délai qui semble plus raisonnable aux vues des enjeux, mais la directive européenne indique également que les états membres auront jusqu'à deux ans pour mettre en œuvre ces nouvelles interdictions.

 

déchets-plastiques
crédit image : commons.wikimedia - MHM55

Ce qui nous ramène donc, même si quelques pays feront peut-être mieux, à début 2023 donc 3 ans et demi après le votre de cette directive, là encore ça va dans le bon sens mais paraît long quand on connaît l'état de nos océans, terres et de notre atmosphère.

 

Par exemple la photo ci-contre a été prise au mois de décembre 2018 en Suisse en bord du Rhône à Vernier, petite ville accolée à Genève donc dans un pays pourtant particulièrement discipliné.

 

Sont concernés par cette interdiction plusieurs nouveaux produits fabriqués en ou à base de plastiques, les tiges pour ballons qui ne semblent pas être de première importance pourtant, mais aussi et surtout les contenants alimentaires en polystyrène expansé.

 

Et eux par contre sont en effet très répandus et nocifs, ce sont notamment tous les emballages de la vente d'alimentation à emporter : boites de burgers et de kebabs arrivant en haut de liste. Alors ça on dit OUI car en plus les gens les jettent par la fenêtre de leur voiture fréquemment, qui n'en a jamais vu dans le caniveau ?

 

Mais qu'en est il des boites de frites en plastique par exemple, bon là encore la directive faisant 68 pages bien rébarbatives je dois avouer que je me contente des informations à disposition dans les news du ministère de l'économie donc elles sont peut-être inclues également et non citées dans notre source.

 

C'est d'ailleurs la source dont vous trouverez le lien ci-dessous qui nous a servie pour l'écriture de cet article car nous voulions informer nos lecteurs consommateurs de ces prochaines interdictions qui n'en sont certainement pour la majorité pas informés.

 

Mais aussi en profiter pour mettre en lumière au passage le problème des déchets plastiques qui polluent sols et océans avec toutes les conséquences que cela engendre sur la faune et la flore qui influent sur le climat et la biodiversité, donc sur nous.

 

Source : newsletter du Ministère de l'économie et des finances

 

 

LE CAS PARTICULIER DE LA CONSIGNE DES BOUTEILLES

Il faut d'ailleurs également saluer l'action du gouvernement avec le projet de loi pour la mise en place de consignes sur les bouteilles en plastique qui est actuellement débattu par nos assemblées, le hasard fait que j'ai travaillé et vécu aux Pays-Bas en début de carrière puisque j'étais cuisinier avant de me consacrer à des activités en ligne.

 

C'était il y a 20 ans et là bas je me souviens très bien qu'à chaque fois que j'allais au supermarché je ramenais les bouteilles en plastique vides mais aussi en verre et les passait dans une machine à l'entrée du magasin, sur une sorte de tapis roulant.

 

Elles étaient scannées puis en moins de deux minutes je récupérais un bon d'achat à donner en caisse, en effet au Pays-Bas les bouteilles plastiques et en verre sont pour la plupart consignées depuis plus de 20 ans.

 

On mets les bouteilles dans son sac cabas, on a tous maintenant l'habitude de partir faire ses courses avec ses sacs, et on les passe en machine avant d'aller faire ses courses pour récupérer les consignes sous forme d'un bon d'achat qui sont déduites lors du passage en caisse.

 

Simple, rapide et peu contraignant il serait bon de s'inspirer de ce qu'il se fait de bien dans les autres pays, cette technologie existe depuis des lustres et est éprouvée mais en France on commence tout juste à se demander si c'est viable ou pas...

 

Les beaux discours c'est bien mais les actes c'est mieux, et si on pouvait accélérer le mouvement ce serait encore mieux car des échéances à 3, 4 ou 5 ans pour quelques petits objets plastiques c'est trop long à notre avis même si on comprend que les fabricants doivent s'adapter.

machine-consigne-bouteilles-plastique
crédit image : commons.wikimedia - Renaud (Kiosque Réco à Quéven)

Idem pour les autres actions qui peuvent être facilement et rapidement mises en place comme l'exemple des bouteilles consignées puisque la technologie et les machines existent déjà, mais pour lesquelles il va sûrement également falloir plusieurs années avant que ce soit effectif.

 

Enfin je veux dire si jamais nos politiques les valident ce qui n'est pas fait et semble même avoir déjà du plomb dans l'aile puisque selon un article de nos confrères du Parisien les sénateurs s'opposeraient à ce projet de loi, vous pouvez lire leur article ici.

 

Je radote un peu mais l'écologie et le changement des comportements c'est l'affaire de tous et pas juste des gouvernements ou des grosses entreprises, nous aussi simples citoyens et consommateurs pouvons apporter notre pierre à l'édifice.

 

Par exemple en privilégiant les produits qui n'ont pas de suremballage, les circuits courts et en faisant attention au quotidien à notre consommation d'énergies fossiles. Nous ne sommes pas là pour faire la leçon mais quand nous voyons que tout le monde se prononce pour l'écologie mais que personne ne fait rien il y a quelque chose qui cloche tout de même...

 

Il y a des choses simples comme par exemple arrêter d'acheter des concombres emballés individuellement sous un blister plastique, financer la plantation de quelques arbres de temps en temps via un programme comme Reforest'Action pour réduire son propre impact, etc...

 

Bref chacun fait comme il veut moi je n'ai pas d'enfants qui vont payer les frais de nos incivilités et de notre égoïsme collectif donc je ne suis pas le premier concerné, je serais mort avant ou au début des changements qui vont défigurer notre planète et mettre fin à notre civilisation mais qu'en est il pour vous ?

 

Nos articles similaires ou complémentaires :

Retrouvez toutes les actualités ici ou revenez à la page d'accueil pour découvrir les nouveaux articles toutes catégories.

Tag(s) : #Actualités, #News, #planète

Partager cet article

Repost0