consommation

Petit article pour faire le point sur les tendances e-commerce de ce début d'année 2019, en effet le baromètre du premier trimestre signé Médiamétrie pour la FEVAD (Fédération du E-commerce et de la Vente A Distance) a été communiqué et nous allons donc pouvoir en tirer les premières conclusions et voir qui tire son épingle du jeu.

 

Nous allons d'abord voir les principaux chiffres du e-commerce en France afin de savoir comment il se porte de manière générale puis nous verrons les secteurs les plus porteurs et pour finir quels sont les e-marchands qui profitent le plus de ce marché de la vente en ligne.

 

 

LES CHIFFRES DU E-COMMERCE EN FRANCE (1er Trimestre 2019) :

Commençons donc par les chiffres clés de ce premier trimestre 2019 en matière de e-commerce, le premier enseignement est qu'il se porte bien, très bien même puisqu'il continue de progresser à un rythme soutenu.

 

Car le premier chiffre indique un taux de progression qui se maintient par rapport au 1er trimestre 2018 avec une croissance du chiffre d'affaire de + 11,9% pour le premier trimestre 2019, un taux à deux chiffres qui fait rêver bien des secteurs mais difficile à atteindre.

 

Mais un pourcentage sans base n'indique pas grand chose, d'autres chiffres sont plus éloquents et donnent un meilleur ordre de grandeur, en effet ce chiffre d'affaire représente 24,9 milliards d’euros (pour trois mois donc).

 

En nombre de transactions c'est encore pus impressionnant puisque cela représente 407 millions de transactions, chiffre en hausse de 19% qui se décrypte donc pas plus d'achats en ligne mais pour des montants un peu moins importants.

 

Ça fait tout de même 50 transactions en ligne chaque seconde au niveau national, +4% d'acheteurs soit quelques 1.358.000 nouveaux français qui achètent en ligne depuis l'an dernier et une fréquence d'achats également en hausse avec 12,7 achats en moyenne contre 10,7 l'an passé.

 

baromètre-e-commerce-2019
crédit image : FEVAD

 

Si il y a donc plus de consommateurs qui font leurs achats sur internet il en est de même pour les e-marchands eux aussi toujours plus nombreux à tenter leur chance, en effet le nombre de e-commerces actif a augmenté de + 15,6% en un an et de 9% entre le quatrième trimestre 2018 et le premier trimestre 2019.

 

Malgré les tentatives politiciennes pour subventionner les commerces de proximité en taxant toujours plus la vente en ligne afin de maintenir artificiellement les petits magasins physiques on voit bien que le e-commerce est le futur de la consommation et pas juste une mode.

 

Il serait donc temps de changer de vision car ce sont nos petits entrepreneurs e-marchands qui pâtissent de toutes ces taxes bien plus que les GAFA qui eux peuvent lisser tout ça sur des centaines de milliers de ventes et autres activités annexes.

 

On voit d'ailleurs que tous les géants du net se diversifient dans d'autres domaines alors que nos PME et entrepreneurs eux auront bien plus de difficulté à le faire et au final donc mieux vaudrait accompagner nos petits e-marchands plutôt que d'essayer de maintenir un commerce qui ne fonctionne plus à leur détriment.

 

Source : https://www.fevad.com/la-croissance-du-e-commerce-se-maintient-au-1er-trimestre-2019-119/

 

 

QUELS SONT LES SECTEURS QUI PROGRESSENT LE PLUS ?

Le e-commerce se porte bien donc, même très bien avec un taux de progression qui ne faiblit pas et continue d'attirer de nouveaux acheteurs par millions, mais qui profite de cette belle croissance ?

 

Pour se faire il faut regarder les chiffres du Panel iCE 100 (indice du Commerce Électronique) qui regroupe les 100 principaux e-commerces de produits grand public (hors market-places), les 15 plus gros sites de e-tourisme et les 20 principaux site de B2B (professionnel à professionnel).

 

Le taux de croissance du Panel iCE 100 est de + 6,5% et reste stable, le e-tourisme lui perd un peu de vitesse mais conserve une progression de 5% après deux années de forte augmentation et le secteur du B2B lui croisse rapidement avec un taux de + 13,9%.

 

On a d'ailleurs vu toutes les principales marketplaces s'y mettre avec un site dédié aux professionnels et aux entreprises, nous leur avons d'ailleurs récemment consacré un article que vous pouvez consulter ici.

 

astuces-e-commerce
crédit image : pixabay - Mediamodifier

 

Côté produits maintenant si l'informatique et plus particulièrement les ordinateurs conservent la première place des produits les plus achetés en ligne ils sont sur le point de se faire détrôner par les smartphones et tablettes qui affichent un taux de croissance hallucinant à + 22% au premier trimestre 2019.

 

Leur taux de croissance était déjà de +21 % sur l'année 2018, si l'on rajoute les autres produits du secteur « mobile » ils représentent à eux seuls 35% du chiffre d'affaire du Panel iCE 100. Néanmoins si les smartphones se vendent comme des petits pains on peut regretter qu'ils ne soient pas suffisamment recyclés.

 

Il est donc important de pouvoir donner une seconde vie à nos ordinateurs et  smartphones mais aussi de les recycler car ils contiennent des matériaux et des terres rares qui sont extraits du sol par des procédés souvent pas très écologiques, vous pouvez lire nos articles sur le sujet pour plus d'informations :

Source : https://www.fevad.com/la-croissance-du-e-commerce-se-maintient-au-1er-trimestre-2019-119/

 

 

QUELS SONT LES SITES QUI S'EN SORTENT LE MIEUX ?

Maintenant que nous avons vu les chiffres clés du e-commerce et les produits les plus vendus il nous reste à voir sur quels sites les consommateurs les achètent, pour cela nous allons nous appuyer sur les chiffres disponibles qui sont ceux du nombre de visites.

 

En effet plus il y a de visiteurs et plus il y a de ventes, même si ce n'est pas tout à fait exact le baromètre des audiences de la FEVAD reste un indicateur fiable et le seul à notre disposition pour définir quels sont les sites qui attirent le plus de potentiels acheteurs.

 

Comme chaque année c'est le géant américain Amazon qui truste la première place avec 29.701.000 visiteurs par mois soit presque 5 millions par jour ce qui représente 47,3% de la population française.

 

Soit quasiment 1 personne sur 2 qui passe par Amazon dans son processus d'achat en ligne ne serait ce que pour comparer le prix avec celui pratiqué par le plus gros site de vente en ligne, il faut dire que leur programme de fidélisation Prime est de loin le plus intéressant.

 

En seconde position c'est un e-commerçant français qui s'en sort également très bien puisque Cdiscount lui attire chaque mois quelques 20.157.000 visiteurs soit 32,1% de la population nationale.

 

La filiale du groupe Casino a très vite compris l'importance du e-commerce et a réussi à se faire sa place sur ce marché avec son site de vente en ligne leader français du secteur et un des premiers à avoir vu le jour.

 

classement-sites-ecommerce
crédit image : FEVAD

 

Pour compléter ce podium une autre enseigne française qui a parfaitement réussi le virage du numérique, la FNAC voit son site de vente en ligne visité par 14.470.000 internautes mensuellement soit 23% de français.

 

Le podium reste donc inchangé et Amazon comme Cdiscount ont un bonne longueur d'avance qu'ils arrivent à conserver avec respectivement 30 millions et 20 millions de visiteurs mensuels, c'est plus serré sur la suite classement puisque derrière la FNAC les chiffres sont proches.

 

En 4ème position se trouve VeePee (Ventes Privées) avec 13.380.000 visiteurs par mois, avec 12.210.000 V.U. Booking se classe 5ème et premier site de e-tourisme, le train français avec Oui SNCF s'empare de la sixième place avec 11.833.000 V.U. (Visiteurs Uniques).

 

Les sites de e-tourisme restent donc très présents dans l'offre en ligne bien placés derrière les sites généralistes, eBay se stabilise à la 8ème place du classement puisque comme nous l'avions déjà prédit ils se sont perdus en voulant imiter les autres.

 

En se vantant de leurs 95% de ventes d'objets neufs ils ont perdu le marché de l'occasion laissant la place sur ce secteur à de nombreux autres sites, ils restent néanmoins un site du top 10 donc leur stratégie semble tenir la route mais pour combien de temps ?

 

Source : https://www.fevad.com/barometre-trimestriel-de-laudience-du-e-commerce-en-france-t1-2019/

 

Voila pour ce petit tour du baromètre e-commerce du premier trimestre 2019 riche en enseignements, la croissance se maintient et les sites leaders confortent leur positionnement même si de nouveaux acteurs tentent leur chance chaque jour avec plus ou moins de succès car il n'est pas si facile de se faire sa place sur la toile.

 

Nos articles similaires :

Tous nos articles d'aide à la consommation ici

Tag(s) : #Consommation, #Actualités

Partager cet article

Repost0